L’histoire de Foxy Moll Carlo Gébler

gebler

Joli récit minimaliste et elliptique sur la vie d’une femme victime d’une société irlandaise hypocrite et déchirée. De ce fait-divers authentique Carlo Gébler fait un roman avec sa part d’authenticité touchée seulement dans la fiction. L’histoire de Foxy Moll se révèle un livre agréable et implacable surtout dans son inique dénouement judiciaire.

On le sait, disons depuis les surréalistes, un fait-divers est révélateur des déchirures d’une société. Avec une simplicité sans la moindre affectation Carlo Gébler s’en explique parfaitement dans sa post-face. Foxy Moll a réellement existé, son meurtre a sans doute été résolu d’une manière expéditive que celle conté magnifiquement dans ce roman. Pour retranscrire cette histoire, Gébler fait le parie de la fiction et de la discrétion.

On est loin de l’esbroufe rigolarde de Jaenada. Étrangement, quand l’authenticité n’est plus l’enjeu principal l’auteur peut s’effacer et ne pas en commenter sans cesse les défaillances. Un trait très français selon moi comme si l’écrivain contemporain (dans une optique déjà presque obsolète) voulait se venger de la mort structuraliste de l’auteur en s’invitant partout, en mettant en scène en mettant en scène sa condition, de plus en plus (?), incertaine.

Carlo Gébler croit en son histoire. Il nous la livre en de très courts chapitres. Phrases lapidaires qui éludent le pathos. Le récit est pourtant d’emblée sombre. Des allures, ou peu s’en faut, de romans victoriens. La mère de Molly est une femme abandonnée, sa difficile survie la rend vénale. Tout le roman rendra compte de la brusquerie d’amours toujours tarifées. Sans doute une réalité sociale dont Carlo Gébler fait état sans la commenter. Moll est abandonnée par sa mère qui se fait entretenir. Belles scènes d’orphelinat et d’une naissance à l’amour où se dessine les prémisses des manipulations masculines dont Molly Fox, la rousse renarde sexy, sera en permanence victime. Tout ceci est de la pure reconstitution avoue Gébler.

Impression assez délicate de se trouver dans une scène de roman. La précision de la reconstitution exhibe toujours cette belle discrétion. La vie des personnages n’a rien de singulier. Rien de véritablement aimable non plus. Toujours pour survivre, mais avec une certaine passion, Molly multiplie les aventures et se laisse délaisser quand la vulgarité des appétits se confronte à la crainte du désordre sociale, à la peur mesquine pour sa réputation. Une fois en cloque, ses amants retournent à leur famille. Histoire tristement entendue.

Ainsi le drame se noue, avec un certain retard. En arrière-plan la politique irlandaise. Molly se retrouve déchirée entre les deux parties. Les ressorts dramatiques sont alors prêts à se déployer. Laissons au lecteur le plaisir de les découvrir. Un coupable est trouvé. La société irlandaise ne veut pas s’interroger sur la paternité des enfants de Moll. L’accusation arrange. La prose de Gébler se fait glaçante. Colère sourde face à cette injustice devinée hélas usuelle. Foxy, délaissée, leur garde une certaine tendresse. Une manière de passivité ordinaire. Debout, elle affronte son existence.

Un dernier mot sur les étranges choix éditoriaux de ce joli roman. La couverture est un pur trompe-l’œil. L’histoire de Foxy Moll est rurale. La charge contre le masculin et ses désirs prétendument irrépressibles ne justifie pas cette élégance très années cinquante. Par ailleurs, pour autant que j’en puisse juger, la traduction est excellente. À l’exception du titre : le huit mort serait un titre plus exact. La gueule d’un fusil, à l’instant fatal, ressemblerait à ce huit couchée, à cet infini dans lequel il va projeter Foxy. Elle s’en souviendra : son assassin, son ancien amant le lui avait expliqué.

 

 

 

 

Publicités

3 commentaires sur « L’histoire de Foxy Moll Carlo Gébler »

  1. Le grand plaisir de découvrir ta chronique de ce roman irlandais que je ne n’ai pas encore lu. On n’en a guère entendu parler, de ce livre. Tu donnes très envie de le découvrir. Ça fait plaisir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s