Les femmes de la Principal Lluis Llach

Llach

Fresque familiale en trompe-l’œil, cette histoire de trois générations de femmes puissantes, se révèle d’une construction parfaite, proche de celle du polar finement parodiée. Les femmes de la principal est un roman plaisant, perspicace autant qu’efficace.

Lire la suite « Les femmes de la Principal Lluis Llach »

La femme d’en haut Claire Messud

messud

Derrière le miroir d’une femme égarée dans une frustration contemporaine, Claire Messud inspecte, avec une compatissante chaleur, le labyrinthe de nos illusions. La femme d’en haut s’avère alors une très belle réflexion sur l’art, la représentation du possible mais aussi l’égoïsme manipulateur qui préside à cette confiance monomaniaque, peut-être propre aux artistes. Une très belle découverte.

Lire la suite « La femme d’en haut Claire Messud »

Journaux intimes Benjamin Constant

constant

L’invention de l’introspection. Ce monument de l’écriture de soi offre une des premières plongées dans la psyché d’un homme. Selon ce qui deviendra un des stéréotypes du journal intime, Benjamin Constant s’y montre constamment déchiré, perturbé dans l’oscillation amoureuse, attaché à une mise en récit de soi loin de nous montrer les meilleurs aspects de sa personnalité. Et pourtant, une lecture captivante dans ses répétitions mêmes.

Lire la suite « Journaux intimes Benjamin Constant »

L’histoire de Foxy Moll Carlo Gébler

gebler

Joli récit minimaliste et elliptique sur la vie d’une femme victime d’une société irlandaise hypocrite et déchirée. De ce fait-divers authentique Carlo Gébler fait un roman avec sa part d’authenticité touchée seulement dans la fiction. L’histoire de Foxy Moll se révèle un livre agréable et implacable surtout dans son inique dénouement judiciaire.

Lire la suite « L’histoire de Foxy Moll Carlo Gébler »

L’automne du commissaire Ricciardi Maurizio de Giovanni

couv39640568

Superbe polar mélancolique. Dans le Naples des années trente, un commissaire hanté par les dernières pensées des morts s’entête à éclaircir l’empoisonnement accidentel d’un enfant des rues. Dans ce magnifique roman, De Giovanni décrit l’insupportable, l’indispensable héroïsme de la combattre et surtout la solitude d’un homme.

Lire la suite « L’automne du commissaire Ricciardi Maurizio de Giovanni »