L’homme heureux Joachim Séné

9782371775923-small-1

flux de nos pensées – saloperie d’inconscient collectif contemporain – capturé en capsules – autant de câbles, de liens – chambre d’échos et de plages – pour donner un lieu, une formule, un vertige, une nuit – il faudrait socialiser nos IP avant de les anonymiser – L’homme heureux – Robin Sonntag – quatre-vingt dix huit pour cent de Joachim Séné – explore – et s’absente – des îles dans le vent – pour une très belle préservation d’une poétique du numérique – cantique quantique – désolé – de nos vies perdues dans les réseaux – dystopie de nos quotidiens où la peur rattrape –

Lire la suite « L’homme heureux Joachim Séné »

Nous avons les mains rouges Jean Meckert

9782072870477_1_75

La Justice et la veulerie, les principes et leurs arrangements, les suites de la violence et les mots dont on recouvre ses actes. La langue d’une immédiate oralité de Nous avons les mains rouges saisit tous les mouvements de la fatalité qui s’enclenche chez ces anciens maquisards qui ne veulent déposer les armes, se planquent derrière des principes. Attentif au sens des mots, aux creux des discours, Jean Meckert signe un roman très noir en forme de charge implacable contre la mesquinerie, l’horreur de l’époque et la difficulté à s’en extraire.

Lire la suite « Nous avons les mains rouges Jean Meckert »

Ténèbre Paul Kawczak

9782924898499_1_75

Donner corps à l’horreur coloniale, conter sa cosmogonie comme un suicide, une torture érotique, chinoise, une remontée hallucinée du Congo. Dans une prose où la colère se mêle à la fantaisie, ou la réalité la plus renseignée devient magie, Paul Kawczak transmet une obsession du corps, de ses fécondités et de ses absences. Ténèbre devient alors la parfaite incarnation de ce  désir de destruction dessiné par la colonisation.

Lire la suite « Ténèbre Paul Kawczak »

Le ciel à bout portant Jorge Franco

editions-metailie.com-ciel-a-bout-portant-hd

Le rêve, en plein ciel, du retour du fil au pays, des ossements du père narco-trafiquant… Sur plusieurs plans, dans un joli jeu d’échanges temporels, Jorge Franco tisse le destin de son pays, la Colombie. Le ciel à bout pourtant interroge ce qui reste à Medellín, entre fêtes pleines d’artifices et traversées insomniaques. D’une grande précision, le récit charme vraiment quand il bascule dans le rêve.

Lire la suite « Le ciel à bout portant Jorge Franco »

If Marie Cosnay

1erif

Quête en pointillés d’une identité aussi fugace que toutes les fictions dont on recouvre ce que nous sommes, recomposition d’une enfance par l’appropriation (entre reconstitution et invention,moi et la part de l’autre que je sais accueillir) d’une filiation dont il ne reste qu’un nom, à peine une image comme celle de cette île d’If d’où s’élance le récit. Dans une langue trouée, saturée de cahots et de fulgurances, militante aussi tant elle exprime une haute colère pour l’incompréhensible saloperie des affaires des hommes, Marie Cosnay invente un pays, l’Algérie, comme un idéal territoire de l’imaginaire : un lieu d’où partir, d’où inventer d’impossibles retours.

Lire la suite « If Marie Cosnay »