Aminadab Maurice Blanchot

product_9782070770298_195x320

Un homme entre dans une maison, se croit appelé par une femme à la fenêtre ; il entre dans un domaine où la parole fait Loi, énigmatique, où le désir de connaissance n’est qu’une discussion cauchemardesque, où identité, représentations et ressemblances s’amalgame dans une prose inquiète. Aminadab, second roman de Blanchot, fait de cet immense critique un romancier de l’étrangeté, du désastre, de la nuit mais surtout du dévoilement sans cesse repoussé.

Lire la suite « Aminadab Maurice Blanchot »

Narcisse et Écho Markus Lüpertz

71332Les couleurs du génie, la tension vers la peinture, vers ce dithyrambe qui serait une figure du mythe, l’individu et la place de l’artiste dans la préservation du mystère de l’art. Dans ce très large recueil de textes, Markus Lüpertz creuse, travail au jour le jour, sa recherche de la forme  non seulement dans la peinture mais dans sa prose où poétiquement raconter (décrire sans expliquer) ce qu’il tente de faire. Narcisse et Écho ou la joyeuse liberté de la peinture, de la beauté qu’il continue à s’acharner à nous faire voir.

Lire la suite « Narcisse et Écho Markus Lüpertz »

Carnet d’hiver austral Laurent Margantin

41GcrEkRzJL._SX331_BO1,204,203,200_

Instantanés, réflexions sur la débilité du monde et ses aveuglements mais aussi  pensées fugaces, profondes, sur la littérature, la traduction, le régime d’écriture. Dans une prose sautillante, dont la légèreté révèle le long accaparement d’un ressassement nommé vie intérieure ou voix propre, Laurent Margantin nous décrit ici moins sa vie que les réflexions qu’elle lui inspire. La mer au loin, le nom des arbres sur le bout de la langue, Carnet de l’hiver austral est une déambulation  habitée, inspirante.

Lire la suite « Carnet d’hiver austral Laurent Margantin »

Solénoïde Mircea Cartarescu

9782882505804-c8ed2

La vie dans les rêves, l’existence dans l’écriture ou dans la quête pulsatile, lévitationnelle et hallucinée d’une porte de sortie. Sous ses allures de journal, Solénoïde développe une très belle réflexion sur l’acte d’écrire, tant son solipsisme que ses maigres chances de rédemption. Pourtant,  par ses intrusions de rêves, d’interprétations, ses plongées dans un réel roumain halluciné, son appel à l’aide contre une invivable et souvent débousselée réalité scolaire, Mircea Cartarescu enferme le lecteur dans le corps du livre auquel il parvient à donner une multitude de formes. Assurément un immense labyrinthe textuel.

Lire la suite « Solénoïde Mircea Cartarescu »

2666 Roberto Bolano

26045

Histoire de nos disparitions, dissémination de notre fascination pour le mal, ses instants de basculement ; immense fresque sur la quête de l’auteur des crimes du Sonora ou d’un romancier clandestin. En cinq romans distincts, reliés par des correspondances en apparences trop superficielles pour ne pas révéler le Mal qui hante cet immense roman, en d’incessantes et haletantes intercessions de parole, Roberto Bolaño explore nos désirs de récits, notre obsession de la sexualité et notre passion du sens. 2666 ou le grand roman du début de ce siècle coupable.

Lire la suite « 2666 Roberto Bolano »