L’iguane Anna Maria Ortese

L’achat et le Mal, l’oppression et les fantasmes douteux dont elle se nourrit, la fantaisie comme expression d’une mélancolie souveraine. Dans son style ondoyant, miroitant comme la mer, Anna Maria Ortese écrit un roman où la métaphysique se fait aventure, la connaissance de soi agonie, la littérature un mensonge magnifique, sombre comme un envoûtement. L’iguane ou l’imaginaire, failles et ténèbres, au pouvoir.

Lire la suite « L’iguane Anna Maria Ortese »

Banquet en Blithuanie Miroslav Krleza

Les déchirements, intimes et politiques, dans un état balte imaginaire mais surtout réflexion sur la balkanisation apportée par le nationalisme, par cette folie chimérique qu’est le langage. Banquet en Blithuanie narre les ressemblances entre deux pays, la Blithuanie et la Blathanie, et deux hommes, un tyran et son ami et principal opposant. Mirosla Krleza emprunte dans cet immense roman toutes les formes de discours (rêves, journal, dialogues, pièce de théâtres) pour montrer la folie des hommes mais aussi leur préservation dans le langage.

Lire la suite « Banquet en Blithuanie Miroslav Krleza »

Les lance-flammes Roberto Arlt

L’inquiétude métaphysique, ses discours utopiques, ses destructions, vérité, pureté, humiliation. L’Astrologue, le Ruffian mélancolique, Barsut et Erdosain, autant de personnages en pleine déréliction, contaminent le lecteur par leur panique face à la souffrance de vivre leur refus de la vie donnée dans l’isolement urbain. Les lance-flammes un immense roman sur les marges de Buenos-Aires, sur les si révélatrices franges de l’humanité.

Lire la suite « Les lance-flammes Roberto Arlt »

Poète né Christophe Esnault

La poésie en sa prétention, portrait du poète en pauvre type, satire acide de sa figuration sur les réseaux. Au seuil de l’outrance, Christophe Esnault y surajoute une autre voix, une autre vision du poète dans l’effacement. Poète né interroge alors où, derrière l’humour, l’auteur à lui-même se révèle.

Lire la suite « Poète né Christophe Esnault »

Jamais assez Alice McDermott

Le désir, des glaces ou des corps, serait-il tout ce qui reste de nos vies, autant de souvenirs d’interdits enfantins ? Dans cette courte nouvelle, sautillante et triste, Alice McDermott saisit avec gourmandise le proverbial passage du temps. On en a Jamais assez.

Lire la suite « Jamais assez Alice McDermott »