Des miroirs et des alouettes Le Minot Tiers

Roman de récits enchâssés, transversaux, où habilement l’auteur interroge sur ce qui nous appartient dans la pensée, ce que nous dérobons dans l’écriture, sur les catégories (diégèse ou métalepse ; homme ou femme, narrateur ou auteur, chien ou chat) qui nous définissent comme autant de spécieuses doublures. Sous pseudonyme (il faut bien que les coupables se planquent), Le Minot Tiers nous entraîne dans le locus solus de la fiction, l’endroit spéculaire entre tous.

Lire la suite « Des miroirs et des alouettes Le Minot Tiers »

Nature morte au couteau Anne-Marie Desmeules

Fragments d’apocalypse, instantanés de survie sauvage, verbale ; autant de formules, d’images, de mots accolés en quête de sens. Anne-Marie Desmeules invente l’ailleurs, entre espoirs et fuites, chants et traces, mais surtout le lieu de l’écriture, fragile refuge imagé. Souvent pictural, parfois comme débordé par ses propres mots et leurs associations d’idées, Nature morte au couteau ou l’invention d’une langue, d’un retour à une nature saccagée, le verbe d’une fin du monde plurielle.

Lire la suite « Nature morte au couteau Anne-Marie Desmeules »

Mollo sur la win Christophe Esnault & Lionel Fondeville

Treize nouvelles corrosives, amusées, sur nos dérives et les tranquilles déraisons de nos aspirations. Mollo sur la win met en scène des paumés magnifiques – dérisoires et romantiques – se heurtant à leur solitude et à l’incompréhension qu’ils suscitent. Avec une délicieuse dérision (parfois un peu facile, quelquefois même un rien aigre), Christophe Esnault et Lionel Fondeville livrent dans ces nouvelles un instantané acide de notre époque et de son milieu culturel.

Lire la suite « Mollo sur la win Christophe Esnault & Lionel Fondeville »

Mars Asja Bakic

Nouvelles de l’effondrement de nos mondes ; récits des échappatoires malheureux de nos permanences mises en récit. Dans ces dix nouvelles, Asja Bakic développe un univers pop et pulp, une science-fiction féminine, une vision amusée des troubles qui nous définissent. Mars interroge ironiquement le pouvoir de la parole, les charmes ambigus de l’écriture.

Lire la suite « Mars Asja Bakic »

Je suis l’ennemie Karianne Trudeau Beaunoyer

Des images, des hantises : fantômes et figurations au cœur de la figuration et autres fictions d’une parole sur soi. Suite de fragments, rêves, étranges rémanences imagées dans des fulgurants – brutaux comme notre présence trouée d’absence au monde – poèmes en proses, Je suis l’ennemie ou la voie de la dissipation, de cette doublure carnivore, gémellaire, de cette sœur d’ombre qui anime la parole de Karine Trudeau Beaunoyer.

Lire la suite « Je suis l’ennemie Karianne Trudeau Beaunoyer »