J’aurai été ceux que je suis Marc-Émile Thinez

L’individu comme fiction, appropriation de personnages, fragments d’une culture commune, éclats rieurs de possibilités inachevées. En 50 textes, autant de références plus ou moins cryptiques, de plaisantes devinettes pour le moins, Marc-Émile Thinez signe un délicieux portrait en absence ; J’aurai été ceux que je suis où le miroir des identités fuyantes et fugaces du lecteur.

Lire la suite « J’aurai été ceux que je suis Marc-Émile Thinez »
Publicité

La promesse de Juliette Mustapha Fahmi

Casuistique littéraire légère d’où se dégage une sage et souriante éthique. Mustapha Fahmi, à partir de Shakespeare surtout, livre de belles, et simples, réflexions sur l’amour, l’amitié, les rôles que l’on endosse comme identité. La promesse de Juliette : ou une philosophie pratique, heureuse.

Lire la suite « La promesse de Juliette Mustapha Fahmi »

L’oncle de Vanessa Le Minot Tiers

Retour dans le labyrinthe intertextuel du Minot Tiers, jeu de dédoublement, poursuite d’un auteur qui s’invente des alter-ego, qui réfléchit sur le roman absolu qui, hélas aussi, se rêve en contempteur de l’époque. L’oncle de Vanessa s’amuse à égarer le lecteur dans une jolie, entendue parfois aussi, sur l’acte créateur, sur la démiurgie d’un auteur.

Lire la suite « L’oncle de Vanessa Le Minot Tiers »

Journal d’un bibliothécaire de survie Charles Sagalane

Laisser des haïkus, laisser survivre la saison et le paysage, construire par ces relations boréales ce qui tiendraient à la fois de la prose et de la poésie, de l’île et du continent, du récit et de l’essai, de l’invention d’une nation à la capture de son paysage. Un peu partout au Canada, Charles Sagalane construit des cabanes à livres, autant d’endroit où recueillir la survivante fugacité des sensations.

Lire la suite « Journal d’un bibliothécaire de survie Charles Sagalane »

La maison de verre Buru Quartet 4 Pramoyeda Ananta Toer

La fin des aventures de Minke par les tourments de celui qui le torture. Pramoyeda Ananta Toer conclut son examen minutieux, renseigné et habilement mené, de tous les aspects du colonialisme, ses manipulations et crasses, les luttes de pouvoirs indigènes autant que la répression coloniale. La maison de verre illustre alors la manière dont le roman n’est que surveillance généralisée, arrangements et dissimulations et ici, retour sur la véracité des précédents tomes.

Lire la suite « La maison de verre Buru Quartet 4 Pramoyeda Ananta Toer »