En pays d’Aase Jean-Daniel Botta-Philippe Crab

Voyage dans les vocalises du langage, exploration rieuse, aux allures souvent d’improvisation, d’un pays, Aase, où le A règne en roi, où le Verbe une fois énoncé devient réalité. Jean-Daniel Botta et Philippe Crab font de ce dialogue une surenchère, une interrogation aussi du pouvoir d’incarnation de cette langue rendue ici à son pouvoir sonore d’association d’idée, de matière. Une douce fantaisie.

Lire la suite « En pays d’Aase Jean-Daniel Botta-Philippe Crab »

Les fragments Solander Pierre Cendors

Les dédoublements, et les démons, autant de détours pour dire l’inspiration poétique, le visage que nous sommes derrière nos masques sociaux, les dissimulations politiques de ce roman qui traite, aussi, du communisme. Empruntant à nouveau au cinéma, Pierre Cendors poursuit sa quête d’un absolu littéraire, de la nudité des visages qui transpercent nos rationalités, des revenants insituables qui sont voix de toute poésie vraie. Les fragments Solander est le roman où Pierre Cendors exprime ses obsessions qu’il ne cessera de tisser dans ses romans suivants.

Lire la suite « Les fragments Solander Pierre Cendors »

Popeye de Chypre Patrice Blouin

Voyages dans le temps, les interstices, les strates du sacré, les buffers zones de l’identité, les bricolages de l’être. Avec l’indispensable précision du burlesque, ce sens du détail qui permet de les coller sans les confondre, Patrice Blouin entraîne son lecteur dans la quête, inventive et rieuse, d’un endroit où enterrer la mère de son alter-ego Popeye. Popeye de Chypre ou une belle déambulation dans le pays perdu, la restitution du pouvoir de l’Étranger Passé.

Lire la suite « Popeye de Chypre Patrice Blouin »

La Mort de Marat ou l’énergie du vide Hilda Nord

Exégèse du tableau La mort de Marat de David, ce livre propose surtout une belle réflexion sur ce que l’on peut représenter, sur comment donner une figure, une perception qui ne figerait rien, au vide, à l’amitié, au peuple. Dans ce bref et dense essai, Hilda Nord transforme le discours sur la peinture, son érudition et ses jeux sur les dichotomies, en une matière de penser autre chose, de voir dans le vide un devenir, voire une subversive plénitude.

Lire la suite « La Mort de Marat ou l’énergie du vide Hilda Nord »

Queens Gangsta Karime Madani

Le Queens et ses gangsters, le trafic de drogue comme allégorie du capitalisme sauvage des années 80-90. Dans une prose quasi documentaire, inspirée en tout cas d’une affaire réelle, Karim Madani redonne souffle à ce fatal enfermement dont, patiemment, la sociologie, la fatalité.

Lire la suite « Queens Gangsta Karime Madani »