La crête des damnés Joe Meno

meno

Récit d’une adolescence américaine, de sa quête d’une appartenance, de son culte d’une apparence. Dans une écriture renseignée, apte à rendre pensées et malaise d’un branleur de dix-sept ans, acharnée à en saisir la bande son, Joe Meno incarne, avec une vraie tension narrative autour de son vide, les années 90. Moins moment de l’Histoire des États-Unis que variation autour de son récit initiatique, La crête des damnés dépeint le basculement vers ses propres sensations et sentiments.

Lire la suite « La crête des damnés Joe Meno »

Publicités

Les ardents Nadine Ribault

CVT_Les-ardents_2607

Un lyrisme incandescent pour saisir, en des phrases sinueuses et imagées, la luxuriance d’une magie où l’inextricable enjoint à l’inexplicable, où la poésie dessine une pratique de la ferveur et de l’ardeur. Dans un style habité et fiévreux, Nadine Ribault capture le lecteur dans un conte du Moyen-Âge, dans une période de sombres enchantements, de maladies malignes, de passions destructrices. Les ardents ou la brûlure de l’existence.

Lire la suite « Les ardents Nadine Ribault »

Souvenirs de l’avenir Siri Husvedt

souvenirs.jpeg

Roman d’éducation enthousiaste, très fine réflexion sur les circularités temporelles et les identités autres qu’elles nous inventent, sur la conscience de l’autre et les altérations de soi et, donc, prose sur la construction de l’identité féminine. Souvenirs de l’avenir revient dans une très belle construction narrative (le roman en train de s’écrire se coupe de passage de journal, d’enregistrements de conversation de sa voisine et d’extraits d’un roman inachevé) sur la formation intellectuelle, amoureuse, interrogative et introspectrice. À travers la possibilité de cet autre histoire, Siri Husvedt délivre la possibilité d’un intranquille apaisement.

Lire la suite « Souvenirs de l’avenir Siri Husvedt »

L’éternité, brève Étienne Verhasselt

leternite-breve

L’instant et ses chutes, l’absurdité et ses échappées. En soixante-et-onze brèves nouvelles, d’un absurde souvent grinçant, toujours avec une discrète mélancolie amusée, Étienne Verhasselt dessine un univers singulier tout en ruptures, en dédoublements de la conscience ou de la caricature. Pris un à un, les textes de L’éternité, brève ne suscitent pas tous l’adhésion ou l’enthousiasme du lecteur. Pourtant, le recueil dans sa répétition et autres ressassements dessine une architecture flottante, une logique folle à l’attachant dérisoire.

Lire la suite « L’éternité, brève Étienne Verhasselt »

Les hommes d’août Sergueï Lebedev

lebedev

Errance dans l’outre-monde soviétique au lendemain de la chute de l’URSS, aventureuse quête des morts et des redondances historiques pour ce roman qui parvient à donner une vision, à la fois précise et fantastique, de ce passé qui, insidieusement, revient au héros. Sous les dehors d’un roman d’aventure, d’une fausse fresque familiale, Sergueï Lebedev pense l’Histoire de son pays comme un mythe, une version arrangée de la réalité à laquelle, souvent pour le pire, on se laisse prendre. Les hommes d’août ou un miroir, plein de fantômes et d’ombres d’un monde en recomposition.

Lire la suite « Les hommes d’août Sergueï Lebedev »