À la première étoile Andrew Meehan

Amnésie amoureuse, sa passion c’est sans doute ce, sans pouvoir l’oublier, dont on ne peut se souvenir, ce rien obstinément intraduisible qui reste de nos vies. Dans son premier roman, Andrew Meehan retrace le puzzle de la conscience d’Eva Hand, une Irlandaise paumée à Paris. Comme on invente un personnage, À la première étoile suit sa fuite, ses refus, ses dissimulations pour mieux en laisser ouverte la part d’imagination et d’opacité.

Lire la suite « À la première étoile Andrew Meehan »

Hérésies glorieuse Lisa McInerney

Les chemins détournés, haine et impuissance, de la rédemption. Cork et ses petites frappes, ses putes et ses alcoolos. Un meurtre pour un scapulaire et tous les personnages de ce roman elliptique se heurtent et se mentent. Hérésies glorieuses ou le bûcher d’une Irlande encore très marquée par le discours religieux dont chaque personnage espère, à sa sauce, le salut. Lisa McInerney signe un premier roman qui sans une once de jugement happe le lecteur.

Lire la suite « Hérésies glorieuse Lisa McInerney »

Les femme de Caterina Bonvicini

Un homme disparaît, met un point d’interrogation à la suite de son enfermement dans une orientation trompeuse. Avec la précision de la cruauté, Caterina Bonvicini met en scène la façon dont les femmes de la vie de cet homme continuent à être elles-mêmes, sans excuse. Satire acide du milieu bourgeois cultivé milanais, de l’enfer de la famille, mais surtout des masques qui finissent par nous définir.

Lire la suite « Les femme de Caterina Bonvicini »

La fille aux papillons Rene Denfeld

Quand la femme qui retrouve les enfants part à la recherche de sa propre disparue, de ses propres fuites. Polar impeccable, La fille aux papillons plonge dans Portland, ses gosses des rues avec une empathie présente derrière chaque mot. Rene Denfeld signe ici un livre d’ambiances, d’espoir aussi en dépit de la noirceur de son propos.

Lire la suite « La fille aux papillons Rene Denfeld »

Un homme plein de misère Jacques Abeille

Combien de temps survit un mythe, sa mise en récit est-elle son meilleur effacement, la barbarie est-elle dans l’ailleurs ou dans la dévastation de nos cités policées ? Jacques Abeille poursuit ici son cycle des Contrées en nous offrant un envers des Jardins Statuaires et surtout poursuit son interrogation sur la parole littéraire. Un homme plein de misère, grand roman d’aventure et réflexion sur le langage, ses rêves et ses mythes.

Lire la suite « Un homme plein de misère Jacques Abeille »