Deuxième version 3

On aurait dû commencer plus petit. Impensable afflux massif. Une bonne centaine à défendre ce qui n’est même pas encore menacé. Tout le temps pour penser le projet, en discuter et voter sans fin ses modalités, repérer les causeurs professionnels qui veulent se l’approprier, voir ceux qui viennent m’aider aux cabanes ou au potager. Pas pour tout de suite l’autonomie.

Lire la suite « Deuxième version 3 »

Élise sur les chemins Bérengère Cournut

Récit en quatrains d’un fantastique versifié, d’une errance dans les mythes et la réalité sociale qu’ils laissent apparaître. Bien davantage – mais avec une certaine étrangeté – qu’un roman sur la famille d’Élysée Reclus, Bérangère Cournut signe une fable sur les enchantements du désir. Élise sur les chemins, une jolie promenade onirique.

Lire la suite « Élise sur les chemins Bérengère Cournut »

Deuxième version 1

Tu vas voir que ce projet pernicieux va créer une contestation à la con. Écoute son argument imparable : les bâtiments existent toujours, au lieu de les réhabiliter, on va réinvestir, d’une manière innovante, leur ancienne destination. Nous allons expérimenter un exemplaire centre éducatif fermé dans les locaux délabrés du bagne de l’île. Vaut mieux entendre ça qu’être sourd !

Lire la suite « Deuxième version 1 »

Soin de suite 6

Une résistance, un acharnement, la vision encore et toujours de cette main qui retient le glissement. C’est trop facile d’abandonner, là-bas quelque part, quelqu’un a besoin de toi. Tout quitter ça serait trop con. Pourtant, pas capable de voir comment revenir. Reste des fourmillements, des éclats de conscience sans suite. Variations de lumière, plongeon et remontée : les abords de la conscience sans y parvenir.

Lire la suite « Soin de suite 6 »

Soin de suite 5

Inexplicable et intangible contact entre deux êtres. Comment et pourquoi vouloir savoir ce qui, un instant, les a reliés ? L’ombre d’une possibilité, oublier un peu la mort, la vie aussi, le temps d’une soirée sans solitude. L’aide-soignante, de la salle de pause, devine pourtant un rendez-vous entre la jeune fille et l’interne. Peut-être avec un pincement de cœur, cette ombre de jalousie qui, désirante, nous fait sentir en vie.

Lire la suite « Soin de suite 5 »