If Marie Cosnay

1erif

Quête en pointillés d’une identité aussi fugace que toutes les fictions dont on recouvre ce que nous sommes, recomposition d’une enfance par l’appropriation (entre reconstitution et invention,moi et la part de l’autre que je sais accueillir) d’une filiation dont il ne reste qu’un nom, à peine une image comme celle de cette île d’If d’où s’élance le récit. Dans une langue trouée, saturée de cahots et de fulgurances, militante aussi tant elle exprime une haute colère pour l’incompréhensible saloperie des affaires des hommes, Marie Cosnay invente un pays, l’Algérie, comme un idéal territoire de l’imaginaire : un lieu d’où partir, d’où inventer d’impossibles retours.

Lire la suite « If Marie Cosnay »

Le jour où le désert est entré dans la ville Guka Han

le_jour_ou_le_desert-168x264

Récits d’étrangeté tant à soi qu’au monde. Cités esseulées, ensablées, visions oniriques, fantômes d’enfance et de basculements. Dans une langue distanciée, étrange étrangère, Guka Han signe une série de nouvelles où l’inquiétude pointe telle une basse sourde comme si chaque récit était la continuité d’un cauchemar, d’un récit commun. Le jour où le désert est entré dans la ville surprend et submerge par la panique au cœur de toutes ses nouvelles saturées de perte, de séparation et de ce flottement inquiet où nous nous sentons être.

Lire la suite « Le jour où le désert est entré dans la ville Guka Han »

Tempêtes Andrée A. Michaud

91kMFwtJVbL

La source de toutes nos peurs, l’origine de toutes nos solitudes, la panique indéfinie de l’extérieur, l’angoisse des perturbations naturelles. Dans deux monologues solipsistes, qui entremêlent leurs motifs et leurs silhouettes plutôt que de véritablement s’expliquer, Andrée A. Michaud écrit un roman sur la peur léguée par les lieux. Dans son atmosphère irrespirable, dans sa claustration flippante, Tempête décrit une psychologie de ce qui nous dépasse dans un récit haletant où, sans jamais imposer une explication logique, peu à peu se dévoile l’inconnu en nous-mêmes.

Lire la suite « Tempêtes Andrée A. Michaud »

Johannesburg Fiona Melrose

I23607

Portrait de l’artiste en femme autant que de la ville dans ses antagonismes sociaux et familiaux. La précision de sa polyphonie, sa beauté même à l’instar de l’art délicat du bouquet, l’implacable agencement de son drame font de Johannesburg un roman captivant et sensible. De cette ville de Johannesburg, si violente et si obsédée par le conformisme du mercantile, Fiona Melrose fait l’épicentre des magnifiques faiblesses, ratages qui nous constituent et des refuges qui nous effleurent.

Lire la suite « Johannesburg Fiona Melrose »

Walter Nowak à terre Julia Wolf

51TGDUXubEL._SX195_

Par bribes, dans une langue magnifiquement scandée par le retour de ses obsessions, un homme à terre revoit et confond les différents instants de son existence. Julia Wolf parvient à briser la syntaxe, couper les mots et enrailler l’élan de ses phrases pour donner corps aux rétrospections, au seuil de la douleur et de l’humour, de son personnage attachant et pitoyable. Roman sur une génération autant que roman sur la génération, dans Walter Nowak à terre la confusion mentale confine toujours à la lucidité.

Lire la suite « Walter Nowak à terre Julia Wolf »