Grotte Amélie Lucas-Gary

Hantise humoristique du sens de l’identique, repli imaginatif dans le dédoublement pour un gardien halluciné d’une grotte où le temps fait de boucles. Le premier roman d’Amélie Lucas-Gary est un délice délicat, une fantaisie doucereuse, un conte moqueur sur nos désirs de sens, nos hasardeuses inventions de ressemblances. Grotte ou le révélateur, en creux et en vide, des faux-semblants du maintenant.

Lire la suite « Grotte Amélie Lucas-Gary »

Ceci n’est pas une chanson d’amour Alessandro Robecchi

Humour ravageur, génie de la comparaison, pointe acéré du regard social : des doigts dans le cul et du Dylan. Livre profondément drôle, mené de main de maître, Ceci n’est pas une chanson d’amour plaît tant par son intrigue que par la désinvolture attendrie avec laquelle il saisit ses personnages : des tueurs à gages clownesques, des gitans revanchards, une geek éperdue. Alessandro Robecchi, avec une belle discrétion, déconstruit nos discours, notamment sur l’amour.

Lire la suite « Ceci n’est pas une chanson d’amour Alessandro Robecchi »

Le bal des porcs Arpad Soltesz

La fabrique de la saloperie étatique slovaque, les mécanismes de la manipulation, de l’extorsion et surtout de la domination. Dans un roman souvent complexe, toujours avec l’humour qu’il faut à l’indignation et le sens du rythme indispensable à la dénonciation, Le bal des porcs propose une explication des crasses qui ont conduit à l’assasinat de Jan Kursak, un journaliste, et de sa compagne. Sans occulter noirceur et bêtise, Arpad Soltesz livre un visage d’une cruelle exactitude de la Slovaquie.

Lire la suite

Sous le coup de la grâce Laszlo Krasznahorkai

Apocalypse intime, effondrement intérieur, soubresauts d’un dépassement d’une angoisse au-delà de soi. Dans ces huit nouvelles Laszlo Krasznahorkai déploie toutes les ruses de sa prose labyrinthique, inquiète, où se reflète une vision panique d’un monde autant à la dérive que les sensibilités qui ici en rendent compte. Sous le coup de la grâce, sous titré Nouvelles de mort, donne un visage à nos folies, nos tristesses et nos vulnérabilités absolues, une image mélancolique de la résistance qu’on leur oppose.

Lire la suite « Sous le coup de la grâce Laszlo Krasznahorkai »

Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau Laszlo Krasznahorkai

Errance en quête d’un jardin préservé, inventé dans sa perfection, à la poursuite de ce qui n’aura lieu qu’une fois, d’un sacré que Laszlo Krasznahorkai décrit dans son abandon, dans la matérialité aussi de ses divinités détournées. Livre immense où sans cesse la matière s’anime, où le sens se dérobe et se retient entre panique et déréliction, Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau sous ses allures de contes japonais est un récit de l’apparition de l’image.

Lire la suite « Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau Laszlo Krasznahorkai »