L’odeur du chlore Irma Pelatan

8eb8b142-c993-4fb5-a149-9498c92008b4

Récit rythmé sur le flottement de notre rapport mystérieux, inacceptable, à notre propre corps. L’odeur du chlore offre d’abord une très belle réflexion sur la modélisation sociale et architecturale du corps. Dans de très courts chapitres, Irma Pelatan plonge le lecteur dans ses souvenirs  des entraînements dans une piscine dessinée par Le Corbusier. Les traumas alors remontent mais, comme dans une piscine, ne limitent pas l’espoir porté par cette très belle confession.

Lire la suite « L’odeur du chlore Irma Pelatan »

Somerland Raymond Penblanc

 

62787

Sombre prose de l’enfermement, récit torturé d’un insulaire bagne pour enfants mais surtout échappées imaginaires en écho à une cavale réelle, Somerland emprunte au récit d’aventure pour poursuivre une plongée dans une psyché dont Raymond Penblanc sait nous rendre mouvements et hantises, obsessions et amoureuses révélations.

Lire la suite « Somerland Raymond Penblanc »

Où les roses ne meurent jamais Gunnar Staalesen

9782072841330-475x500-1

Le simple plaisir de retrouver Varg Veum, accroché à son Aquavit, de se laisser à nouveau prendre par l’efficacité sans un mot de trop des polars de Gunnar Staalesen. Sans fioriture mais avec un vrai sens de l’observation sociologique et historique, Où les roses ne meurent jamais use de tous les codes du polar pour une lecture des plus appréciables.

Lire la suite « Où les roses ne meurent jamais Gunnar Staalesen »

Le testament d’Alceste Miguel de Palol

le-testament-dalceste.jpg

Immense roman philosophique (sur les variations et l’immuable du moi), ample et polyphonique réflexion politique, religieuse, morale et mathématique, Le Testament d’Alceste emporte le lecteur dans ses récits gigognes. Avec érudition et humour, Miquel de Palol construit un redoutable dispositif narratif qui interroge chacune des obsessions au cœur de la littérature : l’amour et la mort, le sexe et le temps.

Lire la suite « Le testament d’Alceste Miguel de Palol »

La douleur du chardonneret Anna Maria Ortese

G03518.jpg

Le royaume de l’enfance, ses douleurs secrètes, ses mensonges et dissimulations et surtout les sur-interprétations surajoutées à ses silences par les adultes  La douleur du chardonneret dessine un éloge de la pureté et offre une défense mélancolique de toutes les souffrances et des interprétations faussées auxquelles elles donnent lieu. Dans une prose rêveuse et rieuse, Anna Maria Ortese réanime la Naples souterraine du XVIII siècles, déchiré entre le progrès et l’irrationnelle, dans un roman qui oscille entre magie et perversion des manipulations.

Lire la suite « La douleur du chardonneret Anna Maria Ortese »