Je suis l’ennemie Karianne Trudeau Beaunoyer

Des images, des hantises : fantômes et figurations au cœur de la figuration et autres fictions d’une parole sur soi. Suite de fragments, rêves, étranges rémanences imagées dans des fulgurants – brutaux comme notre présence trouée d’absence au monde – poèmes en proses, Je suis l’ennemie ou la voie de la dissipation, de cette doublure carnivore, gémellaire, de cette sœur d’ombre qui anime la parole de Karine Trudeau Beaunoyer.

Lire la suite « Je suis l’ennemie Karianne Trudeau Beaunoyer »

Noir d’Espagne Philippe Huet

Un joli roman sur l’enthousiasme collectif, ses retombées et sur les motivations personnelles tragiques qui animent chacun des personnages de Noir d’Espagne. Au-delà de la reconstitution historique, Philippe Huet entraîne le lecteur au sein de la guerre civile espagnole dans une intrigue habillement divisée pour mieux rendre le fracas de la bataille de Madrid.

Lire la suite « Noir d’Espagne Philippe Huet »

Étreins-toi Kae Tempest

Redonner voix à Tiresias, à tous ceux qui se débattent avec des moi multiples, des identités fluides, des genres qui indiquent seulement un passage, la permanence du désir. Dans une langue d’autant plus sonore que l’on peut l’apprécier dans sa version originale et dans sa traduction, Kae Tempest fait entendre une voix du maintenant: Étreins-toi ou les éclats de nos vies entre aveuglements et prophétie.

Lire la suite « Étreins-toi Kae Tempest »

Shakespeare à Rio Fernanda Torres

La vie dans ses attachantes prétentions, dans son cynisme aussi mais surtout dans une magnifique, et shakespearienne, « comédie des erreurs exorcisées. » Avec une plume alerte, caustique mais sans sombrer dans la résignation, Fernanda Torres nous fait pénétrer dans les coulisses du théâtre brésilien et ainsi dans l’arrière-plan politique de tout un pays, de toute une génération. Shakespeare à Rio offre alors une relecture de nos oscillations entre Lear et Macbeth.

Lire la suite « Shakespeare à Rio Fernanda Torres »

Les oiseaux du temps Amal El Mothar & Max Gladstone

Les tresses du temps, ses altérations et ses amours antagonistes. Roman complexe, souvent difficile à suivre, cette correspondance entre deux combattantes de deux camps ennemis se veut réflexion sur ce qui nous lie, l’intemporel de l’attraction et de la fin. Une lecture en demi-teinte que celle des Oiseaux du temps tant Amal El Mohtar et Max Gladstone m’ont semblé trop vouloir en dire et égaré, au final, le lecteur dans une multitude d’univers parallèles dont aucun n’accroche vraiment.

Lire la suite « Les oiseaux du temps Amal El Mothar & Max Gladstone »