Oyana Éric Plamondon

oyana

La langue et son territoire, ses luttes pour les indépendances : le passé à ses violences, la mémoire ses déflagrations. Dans un collage de différents niveaux de récits, Oyana offre une plongée dans les répercussions de l’abandon de la lutte armée par l’ETA. Par un très joli rapprochement balainier entre le Québec et le Pays-Basque, Éric Plamondon fait de ce roman – qui se lit d’une seule traite enthousiaste – une quête identitaire pour son personnage et une lutte pour l’indépendance de son langage pour l’auteur.  Lire la suite « Oyana Éric Plamondon »

Mer Blanche Roy Jacobsen

G01768

Esseulements insulaires, le deuil des amours et des présences, le poids des saisons et de l’intrusion d’un extérieur guerrier. Dans une langue à l’âpre simplicité, dans une prose où la cruauté apparaît dans  ce qu’elle se réserve de dire, Roy Jacobsen nous transporte à nouveau à Barrøy, une île norvégienne durant la seconde guerre mondiale. Mer Blanche capture, sans frime mais avec une vraie concertation, les douleurs et les exaltations de la vie telle qu’elle passe.

Lire la suite « Mer Blanche Roy Jacobsen »

Le cartographe des Indes boréales Olivier Truc

 

cartographe

De l’aventure à sa représentation, de la cartographie à la répression politique, de la foi à la sorcellerie, dans ce grand voyage en terre laponne, outre une histoire des guerres de religion et de la colonisation de ce grand-nord, Olivier Truc embarque le lecteur dans un récit d’espionnage et de fatalité. Le cartographe des Indes boréales en ses nombreuses ellipses tente aussi la cartographie, entre fracas et douceur, d’une âme.

Lire la suite « Le cartographe des Indes boréales Olivier Truc »

Silens Moon Pierre Cendors

silens.jpeg

La nuit et ses avers de silence, la solitude en ses dévers de vide et d’éperdues amours, l’identité en ses dédoublements. Dans une prose, captivante tant son opacité révèle la transparence des apparences, Pierre Cendors nous embarque dans un voyage onirique, existentiel dans les commencements et recommencements. Si Silens Moon se présente comme une variation autour du Loup des Steppes de Herman Hesse, Pierre Cendors fait de son roman une quête de l’image, un vertige. Une écriture à découvrir.

Lire la suite « Silens Moon Pierre Cendors »