Or, encens et poussière Valerio Varesi

1*7Ef057PjAZivzijU4VfOZQ

Mécanisme de la fidélité, dilemmes moraux de nos dissimulations. Le retour du commissaire Soneri est marqué par les coïncidences et leurs effondrements. Tel un taureau dans le bassa, le brouillard de la pleine du Pô, le commissaire erre, avec – hélas – son habituelle nostalgie, en quête de son minotaure. Avec sa prose  si limpide et littéraire, son art du dialogue, Valerio Varesi excelle une fois de plus à faire du polar un exercice équilibriste de moral.

Lire la suite « Or, encens et poussière Valerio Varesi »

La fabrique de la terreur Frédéric Paulin

1*BiVLFGkFYmaglSm6P-yMqg

Mécanismes et impuissances du terrorisme, l’inexorable montée du djihadisme, du départ de jeunes hommes vers la Syrie, des attentats contre Charlie, le Bataclan. Frédéric Paulin retrouve ici son habileté haletante à entremêler le destin des personnages et l’Histoire qui les happe. La fabrique de la terreur démonte les rouages des peurs de notre époque.

Lire la suite « La fabrique de la terreur Frédéric Paulin »

La cité des rêvesWojciech Chmierlaz

125967086

L’avenir que l’on se construit, celui qu’on subit quand tout déraille. Wojciech Chmierlaz poursuit sa dissection empathique, brutale et tendre, de la société polonaise. Son talent de conteur, son sens du rythme et de l’intrigue lui permet dans ce quatrième volume des enquêtes du commissaire Mortka de ne pas se contenter de son thème de départ, l’immigration ukrainienne. Critique acerbe du journalisme et de ses liens avec le pouvoir, mafieux ou politique, de l’illusion des start-ups, à travers la place laissée à ce groupe d’enquêteur La cité des rêves se révèle un roman sur nos illusions dont le désir de justice n’est pas le moindre.

Lire la suite « La cité des rêvesWojciech Chmierlaz »

Il était une fois dans l’Est Arpad Soltész

41j0dE1bLmL._SX349_BO1,204,203,200_

Du noir, brutal et sec, sans concession pour la société slovaque gangrenée par une corruption généralisée. Virevoltant dans une violence partagée par tous les personnages, Il était une fois dans l’Est ou le récit d’un ratage dégueulasse puis d’une revanche comme ultime rebondissement. Arpád Soltész joue de son intrigue emmêlée, de ses très brusques changements de points de vue et de personnage en virtuose. On se laisse happer par la très grande noirceur de cette histoire de trafic d’être humain.

Lire la suite « Il était une fois dans l’Est Arpad Soltész »

La crête des damnés Joe Meno

meno

Récit d’une adolescence américaine, de sa quête d’une appartenance, de son culte d’une apparence. Dans une écriture renseignée, apte à rendre pensées et malaise d’un branleur de dix-sept ans, acharnée à en saisir la bande son, Joe Meno incarne, avec une vraie tension narrative autour de son vide, les années 90. Moins moment de l’Histoire des États-Unis que variation autour de son récit initiatique, La crête des damnés dépeint le basculement vers ses propres sensations et sentiments.

Lire la suite « La crête des damnés Joe Meno »