L’appartement André Markowicz

Le lieu de la langue, la traduction d’un souvenir. Récit versifié, L’appartement décrit le retour, par les mots et leurs résonances, leurs traductions et leurs fantômes, à Saint-Pétersbourg d’André Markowicz. Les remémorations de sa grand-mère donnent lieu à une belle évocation de l’exil, de l’écriture et de sa quête de la vision.

Lire la suite « L’appartement André Markowicz »

Partages André Markowicz

bm_CVT_Partages_9534

Journal de bord d’une littérature vivante, rendue à sa propre étrangeté, « mémoire des souvenirs », indignations justifiées et toujours ce rigoureux souci de la langue. Immense traducteur, André Markowicz, sans se plaindre ni s’expliquer, en parlant de son travail plus que de lui-même, de la langue de ses souvenirs et de ses échos, se révèle tel qu’en lui-même. La richesse de ses chroniques se déguste comme autant d’invitations à y inventer nos propres échos.

Lire la suite « Partages André Markowicz »