L’iguane Anna Maria Ortese

L’achat et le Mal, l’oppression et les fantasmes douteux dont elle se nourrit, la fantaisie comme expression d’une mélancolie souveraine. Dans son style ondoyant, miroitant comme la mer, Anna Maria Ortese écrit un roman où la métaphysique se fait aventure, la connaissance de soi agonie, la littérature un mensonge magnifique, sombre comme un envoûtement. L’iguane ou l’imaginaire, failles et ténèbres, au pouvoir.

Lire la suite « L’iguane Anna Maria Ortese »

La douleur du chardonneret Anna Maria Ortese

G03518.jpg

Le royaume de l’enfance, ses douleurs secrètes, ses mensonges et dissimulations et surtout les sur-interprétations surajoutées à ses silences par les adultes  La douleur du chardonneret dessine un éloge de la pureté et offre une défense mélancolique de toutes les souffrances et des interprétations faussées auxquelles elles donnent lieu. Dans une prose rêveuse et rieuse, Anna Maria Ortese réanime la Naples souterraine du XVIII siècles, déchiré entre le progrès et l’irrationnelle, dans un roman qui oscille entre magie et perversion des manipulations.

Lire la suite « La douleur du chardonneret Anna Maria Ortese »