Les bâtardes Arelis Uribe

Le moment où l’on passe à autre chose, celui où advient la réalité – entre horreur et humour – de la vie de jeunes filles de la classe moyenne inférieure, celui surtout où ces huit nouvelles parviennent à incarner, dans les objets où dans les sensations, le souvenir. Outre le nécessaire projet de faire rendre voix à celles que l’on ne voit pas, Les bâtardes parvient à incarner des situations, des malaises, une vision. En quelques pages, dans la précision de ces notations à la première personne, Arelis Uribe incarne le Chili des années 90.

Lire la suite « Les bâtardes Arelis Uribe »
Publicité