D’un projet de carnet de lecture #2#

handwithspherelg

Continuité de l’actualisation de ce projet de carnet de lecture. Une évolution au fil des lectures dont je tente ici de rendre compte au jour le jour. Le changement d’illustration indique une refonte de ce billet. Une manière aussi de parler des lectures à venir et de mes pauvres façons de les construire en résonance. La réflexion s’amplifie autour de ce narcissisme mis en réseau. Puis, on s’en éloigne : s’impliquer, expliquer.

Poursuivre la lecture de « D’un projet de carnet de lecture #2# »

Au départ d’Atocha Ben Lerner

 

1507-1

Premier roman de Ben Lerner, Au départ d’Atocha raconte l’expérience, ou plutôt sa vaine poursuite, d’un jeune poète en résidence à Madrid. Alors que des attentats secouent Madrid, le narrateur erre dans une hautaine incompréhension. Lerner nous livre ici une magnifique réflexion sur la poésie et sur la capacité d’être au monde dont elle continue à être le vecteur. Poursuivre la lecture de « Au départ d’Atocha Ben Lerner »

L’été des noyés, John Burnside

414skaqdvl-_sx195_

pas un instant je ne cessai d’attendre qu’une chose se produise. Une chose qui mette un terme à l’histoire. Une chose qui donne une explication au mystère – quand bien même je n’aurais pas su dire en quoi le mystère consistait.

Le fantastique serait-il une question d’élégance ? Dans ce roman, la sensibilité l’emporte. Par exception ce n’est pas ici celle de la petite personne d’un auteur bruyamment mise en avant. Au fil du roman, le lecteur découvre la capacité de Burnside à se décentrer pour appréhender la disparition.

Poursuivre la lecture de « L’été des noyés, John Burnside »