Le conte de la dernière pensée Edgar Hilsenrath

La fiction comme ultime forme de reconstitution de la réalité de l’anéantissement total d’une population. Avec son habituel sens de la farce – le grotesque et l’absurde au centre de la tragédie – Edgar Hilsenrath décrit le génocide arménien sous forme d’un conte oriental. Le conte de la dernière pensée restitue avec tendresse, dérision aussi, le mode de vie des populations arméniennes, les invraisemblables hasards de la survie et de la persécution.

Lire la suite « Le conte de la dernière pensée Edgar Hilsenrath »

Terminus Berlin Edgar Hilsenrath

terminus-berlin.jpeg

 

En finir avec le récit de la Shoah. Dans une prose à l’ironie aussi alerte que l’understatement qui en soutient douleurs et comiques, Edgar Hilsenrath clôt son œuvre sur un roman des possibles, des projections. Au-delà du portrait décentré de l’auteur dans son milieu, de l’écrivain dans ses frustrations et autres imaginaires compensations, Terminus Berlin s’avère une satire acerbe de l’Allemagne et de sa mauvaise conscience, des résurgences jamais lointaines. Lire la suite « Terminus Berlin Edgar Hilsenrath »