La dernière partie Wieslaw Mysliwski

couv40313567

La dernière partie est une découverte toujours surprenante. Par l’histoire d’un homme qui tente de mettre de l’ordre dans son carnet d’adresse et le vide de son existence ainsi exposée, Mysliwski livre une réflexion profonde sur le temps, l’identité et toutes ses ombres et disparues qui nous constituent. Une lecture à conseiller absolument.

Poursuivre la lecture de « La dernière partie Wieslaw Mysliwski »

Voyage d’hiver Jaume Cabré

cabre.jpg

Voyage d’hiver est un recueil de nouvelles trompeur. Jaume Cabré y déploie toute sa palette romanesque et tout son art de la composition. La tonalité grave, mélancolique, parfois faussement rieuse finit par réunir chacune de ses nouvelles autour des thèmes important pour l’auteur : le mensonge, la tromperie dont l’adultère est la forme la plus évidente, le mal transmis par la réapparition d’un objet rare, tableau ou bijou. Un grand roman à découvrir.

Poursuivre la lecture de « Voyage d’hiver Jaume Cabré »

Homer & Langley E.L Doctorow

doctorow

Dans Homer & Langley Doctorow dépeint avec talent et noirceur l’aveuglement du vieux vingtième siècle états-uniens. Un roman assez bref où il poursuit sa réflexion sur nos perceptions cérébrales et nos capacités à totalement nous y enfermer.

Poursuivre la lecture de « Homer & Langley E.L Doctorow »

Le bon hiver Jao Tordo

tordo

À travers une intrigue presque classique de roman policier, dans Le bon hiver, Jao Tordo mène une réflexion ludique, grave et belle malgré une ironie peut-être trop présente, sur la création romanesque, son impact sur le vécu. Le bon hiver est un livre d’une rare intelligence d’un auteur à découvrir.

Poursuivre la lecture de « Le bon hiver Jao Tordo »

Tristesse de la terre Éric Vuillard

tristessedelaterre

À travers une réflexion, l’accumulation d’instantanées, sur l’existence de Buffalo Bill et de son spectacle, Éric Vuillard livre dans Tristesse de la terre une vision poétique. Un très court roman qui met à la question la possibilité de reconstituer une existence hors de la mélancolie face à sa dissipation.

Poursuivre la lecture de « Tristesse de la terre Éric Vuillard »