La venue d’Isaïe Laszlo Krasznahorkai

Courte nouvelle sur l’annonce de la catastrophe, de l’effacement de l’idée de noblesse, de grandeur et de l’omniprésence matérielle, La venue d’Isaïe offre un destin parallèle – similaire et suicidaire -au protagoniste de Guerre & Guerre. Avec une certaine ironie, Laszlo Krasznahorkai s’empare, s’amuse, prend au sérieux la farce qu’est devenu le tragique, de nos inquiétudes comme d’un pressentiment de la fin d’un monde, d’un mode de penser.

Lire la suite « La venue d’Isaïe Laszlo Krasznahorkai »

Guerre & Guerre Lazlo Krasznahorkai

D’une guerre l’autre, de la permanence de l’imminence de l’effondrement à sa fuite aussi. Dans un monologue halluciné, la retranscription d’un manuscrit vertigineux, Laszlo Krasznahorkai entraîne le lecteur dans une fuite métaphysique, les méandres de l’incertitude, le chaos du hasard et surtout nos désirs d’y décrypter un sens. Guerre & Guerre, chef d’œuvre de Laszlo Krasznahorkai.

Lire la suite « Guerre & Guerre Lazlo Krasznahorkai »

Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau Laszlo Krasznahorkai

Errance en quête d’un jardin préservé, inventé dans sa perfection, à la poursuite de ce qui n’aura lieu qu’une fois, d’un sacré que Laszlo Krasznahorkai décrit dans son abandon, dans la matérialité aussi de ses divinités détournées. Livre immense où sans cesse la matière s’anime, où le sens se dérobe et se retient entre panique et déréliction, Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau sous ses allures de contes japonais est un récit de l’apparition de l’image.

Lire la suite « Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau Laszlo Krasznahorkai »

Athos Le forestier Maria Stefanopoulou

Maria-Stefanopoulou-Athos-le-forestier_COUV

Cénotaphe d’une présence mi-rêvée mi-réelle, très fin questionnement sur la différence entre le crime et le sacrifice, la survie de la culpabilité, Athos le forestier dans son invention d’un retrait dans la forêt pour survivre à un massacre, pour s’inventer justice et destin, offre une vision saisissante de la Grèce d’après-guerre. Quatre générations de femmes se partagent cette mémoire grecque déchirée, ses fantômes et sa croyance dans la Nature. Aux confins du fantastique, Maria Stepanopoulou signe un roman entre souffrance et cendre comme une lumineuse interrogation morale.

Lire la suite « Athos Le forestier Maria Stefanopoulou »

Le dernier loup Laszlo Krasznahorkai

Le-dernier-loup_couv

Monologue d’après l’effondrement, de l’au-delà de la pensée, de l’en-deçà de tout dénouement, tel un piège à inquiétudes Le dernier loup captive le lecteur. Dans cette novella d’un seul souffle, l’immense László Krasznahorkai invente, après la vanité et le mépris, la fragile, et sourde, possibilité du récit d’une illumination, d’un contact à l’extérieur, bref à tout ce qui en nous est menacé.

Lire la suite « Le dernier loup Laszlo Krasznahorkai »