Le chant de la mutilation Jason Hrivnak

testhrivnak5.jpg

Étincelante et étouffante cette violente plongée dans le démonisme de la schizophrénie ouvre sur un livre-monde, un labyrinthe de variations de voix, de vérités toujours à déchiffrer. De Sade à Bataille en passant par Artaud, Le chant de la mutilation paraît d’abord miroir de nos excès. La prose hallucinée, précise et craquelant comme un cauchemar, de Jason Hrivnak, offre une épreuve de la réalité, outre la révélation de c réel inacceptable touché par la folie, ce grand romancier canadien met à jour les mécanismes et douleurs des récits où s’écoulent nos vies. Un très grand roman.

Lire la suite « Le chant de la mutilation Jason Hrivnak »

Publicités

Dans la forêt du hameau de Hardt Gregory Le Floch

1erlefloch

Premier roman d’une maîtrise étouffante, Dans la forêt du hameau de Hardt absorbe le lecteur dans une prose sinueuse, syncopée pour mieux le mener aux confins de la paranoïa, du désir d’identification mimétique et surtout, peut-être de la culpabilité soigneusement entretenue par l’illusion de rédemption dont se révèle porteuse toute confession. Grégory Le Floch parvient à dérouter en se tenant à la lisière des sylvestres broussailles mentales, clairières et fausses pistes, d’un narrateur aussi menteur que manipulé.

Lire la suite « Dans la forêt du hameau de Hardt Gregory Le Floch »

Épopée Marie Cosnay

1erecouvepope.jpg

Polar poétique, sapé de lévitations, de substitution d’identités, de climats obsédants, de magouilles renseignées, du flux du monde et d’un héron annonciateur du sous-texte d’une quête mythique, Épopée est un livre d’une inépuisable beauté. La langue de Marie Cosnay déstabilise l’ordre logique et bouscule la réalité poursuivie avec obstination. Une grande et envoûtante expérience de lecture.

Lire la suite « Épopée Marie Cosnay »

Brûlées Ariadna Castellarnau

1erequema.jpg

Roman d’une étrangeté persistante, déroutant les interprétations et autres morales faciles, dans une prose acérée, Brûlées interroge ce qui reste. Fable davantage que récit apocalyptique, ce premier roman, d’une absolue maîtrise, d’Ariadna Castellarnau offre un rapport primitif à la langue. Après la catastrophe, par notre faute, comment continuera-t-on à dire le monde ?

Lire la suite « Brûlées Ariadna Castellarnau »

Rabot Adrien Girault

rabot.jpeg

Rabot, roman déroutant, vous emportera dans une cavale onirique entrecoupée de récits de rêves sans doute pour rendre palpable l’absence. Dans une langue à la cadence chaotique, habile à déjouer les attentes du lecteur tant dans la syntaxe que dans la construction narrative, Adrien Girault dresse une allégorie inquiétante et laisse le lecteur, dans ses interprétations insuffisantes, face à la beauté d’un contre-sens toujours probable.

Lire la suite « Rabot Adrien Girault »