Orbital Elsa Boyer

Où survivent des bribes de consciences, un au-delà d’une conscience machinique, sérielle, une hantise du végétal dans un univers hors-sol, sidéral, peuplé d’intelligences artificielles dont ne demeurent que des couleurs mentales. L’écriture expérimentale d’Elsa Boyer donne à lire un monde sans mémoire, ce qui reste de fiction quand l’intelligence humaine est réduit à un flux nerveux et perceptif, contrôlé mais jamais totalement dominé.

Lire la suite « Orbital Elsa Boyer »

Le nouveau roman Juan Luis Martinez

L’espace interstitiel du langage dans l’image – collages et détournements – et dans l’humour. Le nouveau roman, livre d’artiste comme on dit, ouvre surtout à la transparence, à cette poésie qui serait tout ce qui outrepasse la possibilité de représentation. Recueil de propositions, de figures, Juan Luis Martinez offre un labyrinthe de références comme autant d’inventions, d’effacement.

Lire la suite « Le nouveau roman Juan Luis Martinez »

Coupe-le Corinne Lovera Vitali

Histoires de séparations, de sexe, de coupure des mots morts, des voix de l’angoisse. Dans la rumination d’une prose hantée, dans la reviviscence de souvenirs de désirs, de peurs, de contacts effleurés et déjà perdus, Corine Lovera Vitalie décrit, patiemment, sans virgule, la terrassante angoisse de son rapport à l’autre. Espoirs et désillusions, la sexualité mise à nu, Coupe-le ou l’écoute de la séparation d’une voix singulière.

Lire la suite « Coupe-le Corinne Lovera Vitali »