Toutes ces foutaises Ezzedine Fishere

L’Égypte aujourd’hui, entre espoir et résignation, optimisme et pessimisme, masculin et féminin, censure et sexualité. Dans cet ensemble de récits gigognes, Ezzedine Fishere donne à entendre les espoirs trahis des printemps arabes. Toutes ces foutaises offre un regard acerbe, rieur et pluriel, sur un pays, sa société et ses corruptions.

Lire la suite « Toutes ces foutaises Ezzedine Fishere »

Milkman Anna Burns

Monologue impressionnant, sensible, de la conscience de soi au-delà des racontars devenus réalité, des malveillances transformées en faits, au-delà aussi de la quête d’une place pour une jeune fille au milieu de la guerre d’Irlande. Dans un style tout de ressassement et d’amalgame des différents moments d’une intrigue simple mais parfaitement maîtrisée, Anna Burns signe une histoire passionnante, universelle. Milkman ou la lutte pour trouver sa place dans la communauté, trouver les mots pour dire ce qui est tu.

Lire la suite « Milkman Anna Burns »

De nos ombres Jean-Marc Graziani

Écouter à travers les objets les voix qui se sont tues, susciter les secrets, confondre les ombres qui nous constituent. De nos ombres, sensuel saga familial, superbe chronique de ses pertes, de ses réconciliations dans la peine. Jean-Marc Graziani signe un roman rempli de fantômes, de toutes les présences que sait susciter son écriture d’une précision toute fantastique.

Lire la suite « De nos ombres Jean-Marc Graziani »

À la première étoile Andrew Meehan

Amnésie amoureuse, sa passion c’est sans doute ce, sans pouvoir l’oublier, dont on ne peut se souvenir, ce rien obstinément intraduisible qui reste de nos vies. Dans son premier roman, Andrew Meehan retrace le puzzle de la conscience d’Eva Hand, une Irlandaise paumée à Paris. Comme on invente un personnage, À la première étoile suit sa fuite, ses refus, ses dissimulations pour mieux en laisser ouverte la part d’imagination et d’opacité.

Lire la suite « À la première étoile Andrew Meehan »

Le pays de l’horizon lointain Alain Gnaedig

50412f61-1cd0-48b0-b4c5-021abd9efc08

Le trop tard d’un temps sans nous, celui écossais autour de la Révolution français et de ses passions collectionneuses du caduc, la monnaie (toujours plus ou moins fausse) comme symbole de la trace de ce que nous laissons. Face à l’oubli des jours, l’ellipse des saisons, dans une langue d’une vive sécheresse Alain Gnaedig dessine le destin ordinaire d’un homme curieux et perplexe, perdu entre désespoir et illusion. En ses très brefs chapitres, Le pays de l’horizon lointain décrit ce qui nous échappe, les soubresauts du plaisir, les tumultes de l’histoire collective, tous les symboles dont on se leurre pour affronter perte et passage du temps.

Lire la suite « Le pays de l’horizon lointain Alain Gnaedig »