Faut-il éteindre les néons Anne-Rebbecca Willing

Un bar ferme et, dans le clignotement d’un néon exténué, c’est la soif d’absolu de ses clients qui s’illumine. Voix des néons qui voient tout, du barman qui écoute, d’Arthur qui attend de s’emplir de la lumière des autres en picolant soir après soir, de Bethsabée qui tait ses tacites voyages, d’un dernier qui vient seulement pour effacer un record dans une borne de jeu vidéo: dans son premier roman Anne-Rebecca Willing parvient à saisir tout ce qui nous anime juste avant la fin. Faut-il éteindre les néons, lucide et mélancolique et aveugle comme au bistro, capte finement les déguisements de nos désirs d’absolu.

Lire la suite « Faut-il éteindre les néons Anne-Rebbecca Willing »
Publicité