L’été froid Gianrico Carofiglio

Bari et sa mafia : comment en dire les rouages, comment en dire la morale quand elle se révèle aussi fluctuante que celle des flics censés la combattre. Gianrico Carofiglio crée un nouveau personnage, mélancolique, consciencieux , littéraire : le maréchal Feneglio. Au-delà de son aspect quasi documentaire un rien explicatif, L’été froid séduit par son interrogation sur le langage, ses mises à distances, ses possibilités d’aveu.

Lire la suite « L’été froid Gianrico Carofiglio »
Publicité

Une deux trois Dror Mishani

Le désir de dialogue, de découvrir, séduire et subjuguer l’autre jusqu’au meurtre. Dror Mishnani explore les méandres de nos solitudes, ce que l’on fait pour croire y échapper, ce que l’isolement signale de nos sociétés. Une deux trois, un polar d’atmosphère, un aperçu de la déraison de nos justifications mentales et, au final, une lente montée de la manipulation.

Lire la suite « Une deux trois Dror Mishani »

Le loup d’Hiroshima Yûko Yuzuki

Polar efficace sur la vie des yakuzas, leur chasse et leur imitation par un policier un peu trop proche de leurs codes et méthodes. Le loup d’Hiroshima ou la mise en scène, avec d’opportunes ratures, de la fascination. Yûko Yuzuki signe un roman sur la procédure policière, ses lourdeurs et ses arrangements pour plonger dans l’ambivalence morale digne des plus grands romans noirs.

Lire la suite « Le loup d’Hiroshima Yûko Yuzuki »

Piège à loup Gunnar Staalesen

Un détective pris au piège, son passé alcoolisé qui remonte, les histoires s’entremêlent, la tension monte. Une fois de plus Gunnar Staalesen opte pour une efficace simplicité. Piège à loup se lit alors avec un grand plaisir tant on y retrouve l’acuité du regard social de l’auteur, sa discrète empathie et sa grande capacité à nous faire évoluer à Bergen.

Lire la suite « Piège à loup Gunnar Staalesen »

Où les roses ne meurent jamais Gunnar Staalesen

9782072841330-475x500-1

Le simple plaisir de retrouver Varg Veum, accroché à son Aquavit, de se laisser à nouveau prendre par l’efficacité sans un mot de trop des polars de Gunnar Staalesen. Sans fioriture mais avec un vrai sens de l’observation sociologique et historique, Où les roses ne meurent jamais use de tous les codes du polar pour une lecture des plus appréciables.

Lire la suite « Où les roses ne meurent jamais Gunnar Staalesen »