Vareuse-Blanche ou le monde d’un navire de guerre Herman Melville

Immersion dans une frégate-monde, au creux de ses martiales hiérarchies, ses injustes et autres iniques sanctions. Avec la justesse du regard d’un grand écrivain, l’étrange et indécidable distance des narrations de Melville, Vareuse-blanche est infiniment plus qu’un simple récit autobiographique ou historique. On y voit Melville construire son empathique séparation au monde qu’il décrit avec une exhaustive sensibilité. Un très grand livre dans l’inquiète fascination qu’il suscite.

Lire la suite « Vareuse-Blanche ou le monde d’un navire de guerre Herman Melville »

Les aventures d’un sous-locataire Iouri Bouïda

L’art du récit, de la parole collective, du destin individuel comme révélateur d’une époque, réflexion hantée par l’écriture et le Mal. Les aventures d’un sous-locataire entremêle les aventures de Stalen Igrouïev qui traverse sa vie comme un témoin indésirable ou un unreliable narrator. Avec une vraie verve comique, une réelle prise en compte d’un contexte (parfois difficile à suivre), Iouri Bouïda écoute, comme dans une station de métro, l’homme de la rue et livre une pensée complexe, par pastiche peut-être, de ce que serait le roman russe.

Lire la suite « Les aventures d’un sous-locataire Iouri Bouïda »

Le pays du passé Guéorgui Gospodinov

La mémoire – sa perte et ses fixations – comme sujet et objet d’un roman qui décrit moins une histoire que le rapport d’un individu à son passé, individuel comme collectif. Avec une rieuse gravité, Guéorgui Gospodinov décrit toutes les manières dont notre contemporain fuit l’avenir, l’amnésie, se laisse prendre aux pièges politiques de la mémoire, invente des dédoublements aux dissolutions de l’individu. Le pays du passé ou le futur incertain d’un abritemps.

Lire la suite « Le pays du passé Guéorgui Gospodinov »

La malédiction de l’Indien Anne Terrier

En quête des origines, d’une parole juste sur la Catastrophe – l’éruption de la montagne Pelée – qui l’a oblitérée. Entre récit historique, roman et réflexion sur la mémoire orale, écrite, officielle ou familiale, Anne Terrier signe une recherche hantée sur la Martinique, sur les non-dits ou mal-dits qui l’ont fondée. La malédiction de l’Indien explore habilement la manière dont les mythes familiaux forment de révélateurs échos à l’histoire officielle.

Lire la suite « La malédiction de l’Indien Anne Terrier »

Leur domaine Jo Nesbo

Précis de la honte : celle qu’on inflige, celle qu’on subit. Dans ce drame rural – une montagne, une station essence et deux frères – Jo Nesbo démonte, bricole aussi, les liens fraternels qui tiennent autant de l’imitation, du désir meurtrier de protéger que de la manipulation. Leur domaine offre alors une belle plongée dans la fatalité.

Lire la suite « Leur domaine Jo Nesbo »