Le coeur de l’Angleterre Jonathan Coe

G02566.jpg

Autopsie d’une colère populaire et du déchirement d’un pays. Jonathan Coe poursuit avec Le cœur de l’Angleterre sa radioscopie de sa nation, de ses manipulations populistes et de la rancœur instrumentalisée ayant mené aux Brexit. Si son ironie, sa tendresse distanciée fait encore mouche, le poids sociologique de ce roman accroché au contemporain rend le projet de Jonathan Coe parfois un rien théorique.

Lire la suite « Le coeur de l’Angleterre Jonathan Coe »

Publicités

La chaleur de la raison, Dialogue entre deux intellectuels allemands Alexander Kluge, Ferdinand von Schirach

006537403

Une conversation, ouverte et feutrée, entre deux grands écrivains allemands. Sans s’opposer Alexander Kluge et Ferdinand von Shirach s’aident mutuellement à éclairer une réflexion sur la tolérance, l’humilité, la justice et les motivations des hommes au centre de leur travail de romancier. Ces deux juristes de formation s’emparent d’une culture, assez limpidement transmise, pour illuminer la conception du monde à l’œuvre dans leur récit. Lire la suite « La chaleur de la raison, Dialogue entre deux intellectuels allemands Alexander Kluge, Ferdinand von Schirach »

Ceux qui ont peur Dima Wannous

peur

La peur de la peur, les dédoublements vertigineux de la fiction, le récit qui se confond avec une réalité dont l’insoutenable horreur apparaît alors. Par la plongée dans la psyché d’une femme perturbée, par la restitution exacte de ses obsessions et de ses gestes, Dima Wannous parvient à dresser un portrait tristement fidèle de la Syrie contemporaine. Ceux qui ont peur dans sa précision charnelle se révèle un immense roman sur nos paniques et nos défenses.

Lire la suite « Ceux qui ont peur Dima Wannous »

La femme aux cheveux roux Orhan Pamuk

pamuk.jpeg

La littérature et ses doubles ou les fatalités de la fiction. Au cœur des obsessions qui alimentent toute son œuvre (l’Orient et l’Occident, l’imitation et l’authenticité, l’image et ses mots), Orhan Pamuk trouve dans la réflexion sur la paternité un motif qu’il tisse avec son extraordinaire habilité et humour. À la fois mythe et récit ancré dans un quotidien, La femme aux cheveux roux résonne durablement, à l’image de tout ce qui tombe dans un puits.

Lire la suite « La femme aux cheveux roux Orhan Pamuk »

Mer Blanche Roy Jacobsen

G01768

Esseulements insulaires, le deuil des amours et des présences, le poids des saisons et de l’intrusion d’un extérieur guerrier. Dans une langue à l’âpre simplicité, dans une prose où la cruauté apparaît dans  ce qu’elle se réserve de dire, Roy Jacobsen nous transporte à nouveau à Barrøy, une île norvégienne durant la seconde guerre mondiale. Mer Blanche capture, sans frime mais avec une vraie concertation, les douleurs et les exaltations de la vie telle qu’elle passe.

Lire la suite « Mer Blanche Roy Jacobsen »