Manet Georges Bataille

Manet : nudité de la peinture pour elle-même, loin de toute éloquence, dans le scandale du voir ce qui est. Dans cette monographie, Georges Bataille met en tension l’impersonnelle, le caractère de Manet, est le grand bouleversement qu’il donne à voir dans son œuvre. Cette belle réédition permet surtout de voir le Manet de Bataille, celui du silence, du sacré, du mystère.

Lire la suite « Manet Georges Bataille »

Lascaux ou la naissance de l’art Georges Bataille

Livre lumineux, magnifique, sur l’exaltation première, ludique, de la pure expression artistique. Tout Georges Bataille semble être dans cet essai sur Lascaux : sa recherche éperdue de la transgression, du jeu, de la dépense sans ici insister sur la souillure ou la joie suppliciante. Toujours brillant non spécialiste, parfaitement impliqué dans son sujet, Bataille s’attache aux instants initiaux et décrit parfaitement le mystère et la fascination – vague et inextricable comme tout expression du tout autre – que continue à susciter Lascaux.

Lire la suite « Lascaux ou la naissance de l’art Georges Bataille »

Le chant de la mutilation Jason Hrivnak

testhrivnak5.jpg

Étincelante et étouffante cette violente plongée dans le démonisme de la schizophrénie ouvre sur un livre-monde, un labyrinthe de variations de voix, de vérités toujours à déchiffrer. De Sade à Bataille en passant par Artaud, Le chant de la mutilation paraît d’abord miroir de nos excès. La prose hallucinée, précise et craquelant comme un cauchemar, de Jason Hrivnak, offre une épreuve de la réalité, outre la révélation de c réel inacceptable touché par la folie, ce grand romancier canadien met à jour les mécanismes et douleurs des récits où s’écoulent nos vies. Un très grand roman.

Lire la suite « Le chant de la mutilation Jason Hrivnak »

D’un projet de carnet de lecture #2#

handwithspherelg

Continuité de l’actualisation de ce projet de carnet de lecture. Une évolution au fil des lectures dont je tente ici de rendre compte au jour le jour. Le changement d’illustration indique une refonte de ce billet. Une manière aussi de parler des lectures à venir et de mes pauvres façons de les construire en résonance. La réflexion s’amplifie autour de ce narcissisme mis en réseau. Puis, on s’en éloigne : s’impliquer, expliquer.

Lire la suite « D’un projet de carnet de lecture #2# »