Les limbes de Bzjeurd Olivier Sillig

L’univers rendu à ses soumissions plus ou moins imaginaires, à la violence de sa croyance désespérée à un sens, à un ordre qui imposerait sa domination. Dans ces limbes, quasiment des projections mentales, Olivier Sillig réfléchit aux pulsions primales qui resteraient à une humanité en proie à une catastrophe, dans un monde devenu flottant, humide, aux meurtrières lisières. Les limbes de Bzjeurd ou le flottement dangereux, fascinant, du souci de l’autre.

Lire la suite « Les limbes de Bzjeurd Olivier Sillig »

L’obscur Philippe Testa

200221101055715368

Apocalyptique devenir de l’ultra-libéralisme, portrait pessimiste de nos sociétés où l’économie de la distraction déploie la hiérarchisation et une compétition sans limite au service d’happy few. Même si l’on peut penser que Philipe Testa commente un peu trop l’inscription politique de son action, il parvient dans L’obscur à inventer une langue pour cet avenir proche, une jolie sémantique pleine d’anglicismes apte à rendre la normalisation de cette société qui, surtout en ce moment, ressemble à la nôtre comme un cauchemar révélateur.

Lire la suite « L’obscur Philippe Testa »