Envoyée spéciale Jean Echenoz

envoyeespeciale

Envoyée spéciale se présente sous l’aspect d’un faux roman d’espionnage. Dans une langue magnifique et « ductile », Jean Echenoz met en jeu la possibilité même de raconter une histoire. Mais, plutôt que de se contenter de cette impossibilité, il la traduit dans un roman foisonnant qui fonctionne sur autant d’invraisemblables coïncidences. Une lecture entraînante et maligne.

Poursuivre la lecture de « Envoyée spéciale Jean Echenoz »

Mailman J. Robert Lennon

mailman

L’épopée d’un postier telle est l’ambition affichée par J Robert Lennon. Mailman, dans une prose truculente, nous livre le point de vue singulier d’un homme atrabilaire dont le cœur s’échappe de lui après avoir trop longtemps retenu un courrier. Une fresque amusante.

Poursuivre la lecture de « Mailman J. Robert Lennon »

American Prophet Paul Beatty

couv42207375

American Prophet est un roman à l’humour à la lettre dévastateur. Dans une prose rageuse, d’une ironie mordante par sa richesse métaphorique, Paul Beatty met en scène la possibilité de devenir un « héros culturel », le porte-parole d’une cause dont, à travers celle du peuple noir, il interroge bien fondé et récupération.

Poursuivre la lecture de « American Prophet Paul Beatty »

Dans le dos noir du temps Javier Marias

product_9782070776979_195x320

Dans le dos noir du temps est une nouvelle variation de Marías sur l’envers du temps, sa perte, son entremêlement entre fiction et réalité. Le romancier espagnol interroge davantage que les conséquences de son dernier roman, L’homme d’Oxford, la postérité très incertaine de toute vie écrite.

Poursuivre la lecture de « Dans le dos noir du temps Javier Marias »

Ripley Bogle Robert McLiam Wilson

ripley_bogle.jpg

Horreurs, humour, amours. Ripley Bogle, premier roman  de McLiam Wilson, est une expérimentation de l’errance, d’une pauvreté contemplative et pittoresque et surtout d’une écriture pleine de fantaisies. Certes au service d’une très sombre satire.

Poursuivre la lecture de « Ripley Bogle Robert McLiam Wilson »