La femme aux cheveux roux Orhan Pamuk

pamuk.jpeg

La littérature et ses doubles ou les fatalités de la fiction. Au cœur des obsessions qui alimentent toute son œuvre (l’Orient et l’Occident, l’imitation et l’authenticité, l’image et ses mots), Orhan Pamuk trouve dans la réflexion sur la paternité un motif qu’il tisse avec son extraordinaire habilité et humour. À la fois mythe et récit ancré dans un quotidien, La femme aux cheveux roux résonne durablement, à l’image de tout ce qui tombe dans un puits.

Lire la suite « La femme aux cheveux roux Orhan Pamuk »