Confusion Elizabeth Jane Howard

L’entre-deux, infernal et incertain, juste avant la fin. Confusion. Avec toujours la virtuosité de son exactitude psychologique, avec son, art de situer exactement tension et non-dits entre les êtres, Elizabeth Jane Howard nous replonge dans le destin contrarié de chacun des membres de la famille Cazalet. Confusion saisit, avec une grande tension narrative, les infimes modifications, les renoncements et deuils aussi, de ce passage à l’âge adulte.

Lire la suite « Confusion Elizabeth Jane Howard »

Le sixième ciel L.P Hartley

Roman flottant sur les flottements d’une personnalité aux inquiètes oscillations. Avec de belles ellipses, litotes et euphémismes, d’un trait sûr, L.P Hartley décrit les perceptions d’Eustache, son attachement pour sa sœur Hilda mais surtout la façon dont nos individualités se construisent sous le regard de l’autre et sur ses jugements supposés. Le sixième ciel, un roman délicat sur le fugace de nos perceptions contradictoires.

Lire la suite « Le sixième ciel L.P Hartley »

Constellations, éclats de vie Sinéad Gleeson

Toute une vie brisée, réparée aussi, à travers la conscience – entre maladie et perte – de son corps, du poids de déterminants genrés et sociaux qu’elle entraîne. Entre essai sur le corps des femmes, sur ses représentations irlandaises, et récits autobiographique poignant de ses dysfonctionnements (déformations osseuses, cancer du sang…), Sinéad Gleeson offre une réflexion vive, forte, sur une musicale construction de soi. Constellations, un livre de présence.

Lire la suite « Constellations, éclats de vie Sinéad Gleeson »

Cancion Eduardo Halfon

La mémoire dans toute sa précision incarnée, dans ses drôles d’arrangements aussi et surtout dans l’agencement limpide et amusant dans lequel Eduardo Halfon en restitue livre après livre, avec un grand sourire, les douleurs. Cancion ou l’histoire du bourreau de son grand-père ou comment du Liban ou Japon, en passant bien sûr par le Guatemala, on survit à l’Histoire et à ses silences.

Lire la suite « Cancion Eduardo Halfon »

Automoribundia Ramon Gomez de la Serna

Des éclats, des objets, des visions, de profonds paradoxes pour cette lutte, phrase à phrase, contre le temps. Automoribundia est moins une autobiographie qu’une série d’instantanées, d’impressions. Écrivain d’une fine ironie, d’une plume provocante, baroque souvent, Ramon Gomez de la Serna recueil tout, objets improbables et phrases parfaites, ce qui constitue un signal du réel absolu.

Lire la suite « Automoribundia Ramon Gomez de la Serna »