La sentinelle de Lisbonne Richard Zimler

couv17091376

Un inspecteur qui souffre de troubles dissociatifs de la personnalité s’absente durant ses enquêtes au profit de son double maléfique, souffre de son identité divisée entre les États-Unis et le Portugal, le dispositif paraît grossier. Pourtant, Richard Zimler parvient à le rendre captivant. La sentinelle de Lisbonne devient alors une fine réflexion sur la façon de nous construire, ou pas, par nos traumatismes.

Lire la suite « La sentinelle de Lisbonne Richard Zimler »

Telegraph Avenue Michael Chabon

couv6807221.jpg

Telegraph Avenue est une ode extrêmement renseignée, souvent au point de se perdre en apparence dans le détail matériel, à la ville d’Oakland. Dans cette fine apologie, sans nostalgie ni misérabilisme, de toutes la contre-culture et de ses utopies maladroites, très masculines, Michael Chabon nous offre un roman complexe et d’une belle écriture.

Lire la suite « Telegraph Avenue Michael Chabon »

Les douze tribus d’Hattie Ayana Mathis

51s0BwB6cNL._SX195_

Premier roman de Ayna Mathis, Les douze tribus d’Hattie explore la descendance d’une mère rude, malheureuse, pleine d’aspirations frustrées. Malgré sa noirceur constante, ce récit fragmenté offre le portrait d’une femme admirable, peu aimable sans doute dans son humanité frustre mais toujours attirante dans son mystère. La sécheresse de la prose de Mathis évite avec talent tout sentimentalisme ou toutes trop faciles explications.

Lire la suite « Les douze tribus d’Hattie Ayana Mathis »

Désert Américain Percivall Everett

 

couv68424224.jpg

Désert américain est une fable humoristique sur un homme incapable d’accepter sa propre mort. Par ce récit constamment comique, Percival Everett livre une réflexion captivante sur nos spiritualités, le mensonge de nos vies et les regrets que nous les laissons charrier.

Lire la suite « Désert Américain Percivall Everett »

Contrenarrations John Keene

CVT_Contrenarrations_9580

Contrenarrations se déploie dans une suite de treize récits indépendants mais d’une inquiétante continuité. John Keene y use d’une écriture d’une infinie variété, d’une beauté toujours captivante, non tant afin de dresser une contre-histoire de l’esclavage mais plutôt, à travers les siècles et des personnages entraînés dans leur magnifique et, souvent, vaine résistance à la servage, narre une histoire de la peur. Un roman d’une profondeur envoûtante.

Lire la suite « Contrenarrations John Keene »