Tous les vivants C.E Morgan

La simplicité d’une histoire dénudée jusqu’à l’allégorie : sentiments et contradictions, tacite opacité d’un couple hasardeux précipité dans l’âpre sécheresse du Kentucky. Sous la plume lumineuse, intemporelle, empruntée presque parfois de tendre vers un sens universel, Orren et Aloma se déchirent et acceptent.

Lire la suite « Tous les vivants C.E Morgan »

Avant de s’en aller Saul Bellow, une conversation avec Norman Manea

L’univers de Saul Bellow, entre gravité et humour, profondeur et sens de l’anecdote : une conversation qui retrace un itinéraire, une appartenance et surtout les limites de ce que le romancier ne veut pas mettre en scène mais raconter. Norman Manea interroge avec finesse, par le partage d’obsessions, les pudeurs d’un romancier, les fictions inventées pour se cacher.

Lire la suite « Avant de s’en aller Saul Bellow, une conversation avec Norman Manea »

L’enfant du silence Abigail Padgett

Des intuitions maniaco-dépressives, de la magie indienne, la communication par un langage des signes qui fait revenir les fantômes. Cette réédition de L’enfant du silence offre la chance de découvrir Bo Bradley, enquêtrice au service de la protection de l’enfance, bi-polaire et à ce titre sensible aux nuances et intuitions, la manière aussi dont sa maladie permet une moins mauvaise compréhension de notre prétendue normalité.

Lire la suite « L’enfant du silence Abigail Padgett »

Sarah Jane James Sallis

Le roman des silences, récits lapidaires de présences croisées, des absences qu’elles laissent, de tout ce qui ne nous détermine pas tout à fait. Toujours dans cette très haute perfection du style, cette sécheresse qui atteint tout de suite à nos incompréhensions, James Sallis signe un nouvel opus qui émerveille dans sa sagesse simple, âpre. Sarah Jane immense roman noir qui laisse au lecteur le soin de combler les silences en son centre.

Lire la suite « Sarah Jane James Sallis »

Le garçon magnifique Aimee Liu

Décoder la sauvagerie du silence, le langage de la séparation et de la culpabilité, tromper aussi celui de l’ennemi. Roman plutôt classique dans sa forme, dans sa reconstitution renseignée d’un pan méconnu de l’histoire (la seconde guerre mondiale dans les îles Andaman), Le garçon magnifique est une belle réflexion sur les liens entre les hommes et comment ils échappent au langage, aux ethnies, voire aux filiations. Mêlant l’ethnographie amateur, la botanique, au récit de guerre, Aimee Liu entraîne le lecteur dans cette histoire singulière, émouvante.

Lire la suite « Le garçon magnifique Aimee Liu »