Avis de grand froid Jerome Charyn

Le retour en fanfare d’Isaac Sidel devenu rien de moins que président des États-Unis. Humour des plus débridés mais surtout sombre fantaisie sur la fin d’un monde, Avis de grand froid offre une ode aux dingues, aux livres et à tous les orphelins de l’Histoire. Jerome Charyn ou l’invention perpétuelle, la confrontation avec ses fantômes littéraires, une vraie liberté contre les impuissances du pouvoir.

Lire la suite « Avis de grand froid Jerome Charyn »

Pénombre de l’aube W.E. Du Bois

Itinéraire intellectuel d’un homme face à la ségrégation, face aussi à la compréhensible tentation du séparatisme, dans Pénombre de l’ombre W.E.B Du Bois questionne la notion de race. Témoignage passionnant sur la ségrégation aux États-Unis, sur ce que c’est d’y être Noir. Première indispensable traduction en français de cette autobiographie face à la notion de race, ce texte est une très belle introduction à la pensée complexe de W.E.B Du Bois.

Lire la suite « Pénombre de l’aube W.E. Du Bois »

Retour à Martha’s Vineyard Richard Russo

Quelles chances pour que nos amitiés subsistent intactes, pouvons-nous revenir sur les instants où le destin bascule ? Trois amis se retrouvent à l’ombre d’une disparition, des chemins qui les ont séparés. Avec son habituelle délicatesse, sa précision dans l’incarnation de tous les personnages, Richard Russo entraîne son lecteur dans les souvenirs, les bifurcations qu’ils n’ont pas su emprunter. Retour à Martha ‘s Vineyard ou la capture des chances de nos existences.

Lire la suite « Retour à Martha’s Vineyard Richard Russo »

Moby Dick Herman Melville

La baleine dans tous ses états : du détail quasi scientifique à sa chasse métaphysique. Immense classique d’une grande modernité dans son amalgame de discours et de récits (le roman est à la fois recherche bibliographique et récits choral de la vie à bord d’un baleinier), Moby Dick rejoue la fatalité, la quête d’un absolu destructeur. Dans son roman le plus connu Herman Melville fascine par son point de vue, insituable et ironique, comme en connaissance de cause sur cette chasse, épique et prosaïque, à la baleine.

Lire la suite « Moby Dick Herman Melville »

Jamais assez Alice McDermott

Le désir, des glaces ou des corps, serait-il tout ce qui reste de nos vies, autant de souvenirs d’interdits enfantins ? Dans cette courte nouvelle, sautillante et triste, Alice McDermott saisit avec gourmandise le proverbial passage du temps. On en a Jamais assez.

Lire la suite « Jamais assez Alice McDermott »