Mascaro, le chasseur des Amériques Harold Conti

Ombres et inventions de la vie du cirque, apologie de l’errance, de ce bricolage perpétuel de la vie d’une troupe, de tout ce que pourrait cacher (de solitude, de politique) ce ramassis hasardeux de talents et de dissimulation de ce , somptueux et minable, cirque de l’Arche. Mascaro, le chasseur des Amériques allie discrètement l’apologie burlesque de la création artistique à son ombreuse possibilité de résistance. Conteur merveilleux, créateur d’un univers entre écarts et flamboyance, Haroldo Conti enchante de sa prose magique, inquiète bien sûr.

Lire la suite « Mascaro, le chasseur des Amériques Harold Conti »
Publicité

Esperanto Rodrigo Fresan

Éternels recommencements du langage universel. Chansons tristes, histoires courtes, sous-titre d’un être en mouvement, en fuite de lui-même, à la poursuite des cordiales intermittences de sa mémoire. Dans son premier roman, Rodrigo Fresan commence sa réflexion sur le langage, ses spectres et autres revenances. Esperanto ou le poids de nos dénominations, nos incapacités à échapper aux figures attendues, l’intime nécessité de donner — surtout en Argentine — un visage à nos disparitions. Entre virtuosité artistique et ironique jeux d’emprunts, Rodrigo Fresan esquisse ici l’infinie richesse de son territoire romanesque.

Lire la suite « Esperanto Rodrigo Fresan »

Tu as le visage de Dieu suivi de Romance de la noire blonde Gabriela Cabezon Camara

Deux courts récits où Gabriela Cabezon Camara achève sa réflexion sur la vengeance, la possibilité de témoigner des abus, les altérations de la personnalité nées d’une émancipation violente, ambivalente. Deux novellas où l’autrice invente une langue, un rythme et un ressassement, pour dire les violences de la domination mais aussi les impasses de la lutte pour s’en sortir, la nécessité toujours de trouver une autre voix pour dire les martyres et les riens que de nous il reste.

Lire la suite « Tu as le visage de Dieu suivi de Romance de la noire blonde Gabriela Cabezon Camara »

Une chambre en Allemagne Carla Maliandi

L’exil, l’errance ; perte, souvenirs et confusion. Entre l’Argentine et Heideldeberg, une femme en quête d’elle-même et de son étrangeté au monde. Une chambre en Allemagne, au-delà d’un récit sur nos solitudes mondialisées, laisse surgir mémoire et présence, autant d’effleurés contact à autrui. Dans ce premier et court roman, Carla Maliandi entrouvre cette ombre de fugitif et de tristesse : cette vie superficielle, contemporaine.

Lire la suite « Une chambre en Allemagne Carla Maliandi »

Les aventures de China Iron Gabriela Cabezon Camara

Inventer un Territoire Intérieur – sensations et couleurs – où retrouver nos identités flottantes, où langue et mythes enfin se confondent. Dans une langue lumineuse, pleine de cette joie d’une gravité dépassée, Gabriela Cabezon Camara signe une réécriture heureuse, féminine et racisée, de Martin Fierro. C’est surtout une pampa nouvelle – espace d’écriture et d’invention- qui happe le lecteur dans ce beau roman qu’est Les aventures de China Iron.

Lire la suite « Les aventures de China Iron Gabriela Cabezon Camara »