Une chambre en Allemagne Carla Maliandi

L’exil, l’errance ; perte, souvenirs et confusion. Entre l’Argentine et Heideldeberg, une femme en quête d’elle-même et de son étrangeté au monde. Une chambre en Allemagne, au-delà d’un récit sur nos solitudes mondialisées, laisse surgir mémoire et présence, autant d’effleurés contact à autrui. Dans ce premier et court roman, Carla Maliandi entrouvre cette ombre de fugitif et de tristesse : cette vie superficielle, contemporaine.

Lire la suite « Une chambre en Allemagne Carla Maliandi »

Les aventures de China Iron Gabriela Cabezon Camara

Inventer un Territoire Intérieur – sensations et couleurs – où retrouver nos identités flottantes, où langue et mythes enfin se confondent. Dans une langue lumineuse, pleine de cette joie d’une gravité dépassée, Gabriela Cabezon Camara signe une réécriture heureuse, féminine et racisée, de Martin Fierro. C’est surtout une pampa nouvelle – espace d’écriture et d’invention- qui happe le lecteur dans ce beau roman qu’est Les aventures de China Iron.

Lire la suite « Les aventures de China Iron Gabriela Cabezon Camara »

Les vilaines Camila Sosa Villada

La condition trans en Argentine, entre sororité et désespoir, prostitution et espoir d’un amour merveilleux. Dans ce premier roman plein de fougue, de colère, de joie exubérante aussi, Camila Sosa Villada donne nom et humanité àc ces trans paumées et magnifiques. Les vilaines ou l’affirmation de la vie malgré tout.

Lire la suite « Les vilaines Camila Sosa Villada »

Un père étranger Eduardo Berti

Récit des dissemblances, des exils et de leurs langues. Sous les allures d’une biographie romancée de Joseph Conrad, Eduardo Berti part à la recherche de ses identités, entre coïncidences et approximatives ressemblances. Confrontation de chaque instant avec l’étrangeté du langage ainsi que ses fantômes, Un père étranger est une belle quête de soi par une confiance rieuse dans la littérature.

Lire la suite « Un père étranger Eduardo Berti »

Kentukis Samanta Schweblin

Être ou avoir, regardé ou être vu : l’intimité telle qu’elle se délite aux quatre coins du monde. Samanta Schweblin invente le kentuki, curieux robot voyeur que l’on peut soit contrôler à distance soit accueillir comme un étrange animal de compagnie. Roman de l’inquiétude et d’une peur diffuse, fine réflexion sur ce que l’on sait de soi et ce que l’on devine des motivations d’autrui, Kentukis interroge surtout nos histoires attendues.

Lire la suite « Kentukis Samanta Schweblin »