Après l’étérnité Étienne Verhasselt

Récits de brèves proses, rieuses fantaisies sur l’instant d’après, les éclats de notre grand désordre – les subsistances de nos postcombustions – morts et ruptures pour dire l’amusante absurdité de notre monde. Douceur et décalage, mélancolique distanciation ; ironie sur l’ordinaire non-sens de nos vies banals et effacées. Après l’éternité : un flottement, une délicatesse ouatée, la contemplation parfois aussi de toute la vanité, des vies qui s’en vont, comme ça. Étienne Verhasselt raconte la fin de nos mondes avec une belle légèreté.

Lire la suite « Après l’étérnité Étienne Verhasselt »

Révérends Pères Jean Marc Turine

Récit implacable d’abus sexuels, infligés par des pères jésuite sur Jean Marc Turine, Révérents Pères tout de colère et de soutien revient sur ses épisodes traumatiques, sur l’apathie qu’ils font naître, la culpabilité pour une passivité subie, les silences qui s’ensuivent. Dans une jolie langue, l’auteur fait renaître ses scènes, l’ordre bourgeois qui les permettait et le soutien de Jean Marc Turine pour tous ceux qui s’y soustraient joliment nommés irréparés.

Lire la suite « Révérends Pères Jean Marc Turine »

Sauvage est celui qui se sauve Veronika Mabardi

Les présences, le peu qu’on en sait, le visage, ses dessins, de ce petit frère irrattrapable, adopté. Dans une langue tendue, pleine de belles formules, entre le vers et le paragraphe incisif, Veronika Mabardi ausculte tout ce qu’elle ne sait pas, le vide et la colère laissés par l’absence de ce frère solaire, vivant, enfermé derrière le masque d’une identité dans laquelle il ne peut se reconnaître. Sauvage est celui qui se sauve offre alors le cheminement vers la douloureuse, impossible parfois, intégration à notre propre intégration.

Lire la suite « Sauvage est celui qui se sauve Veronika Mabardi »

À la recherche d’Alfred Hayes Daphné Tamage

L’invention de Soi derrière la figure, grandiloquente, ironique, de l’auteur, par la quête déceptive, surtout, d’Alfred Hayes. Dans une prose scintillante, faussement facile, Daphné Tamage place son héroïne, moqueur alter-ego, dans les pas, la projection essentiellement, du discret romancier et scénariste américain. À la recherche d’Alfred Hayes hommage sensible et drôle à la littérature américaine.

Lire la suite « À la recherche d’Alfred Hayes Daphné Tamage »

L’apparence du vivant Charlotte Bourlard

Humaine taxidermie, dissection dérangeante de nos morbidités et autres fascinations pour de fausses fixités. Roman d’une belle noirceur, tant dans son huis-clos dans un funérarium que dans la société paumée qui l’environne sans tout à fait l’expliquer, L’apparence du vivant fige une forme de folie. Charlotte Bourlard parvient, sans jugement, à en exposer les ressorts, désirs, revanches et les liens ténus, l’amour mortifère, qui y subsistent.

Lire la suite « L’apparence du vivant Charlotte Bourlard »