Indésirable Erwan Larher

Ou la fluidité de l’identité vient troubler, réinventer, le sens de la communauté. Sam Zabriski, par fascination pour les ruines, s’installe à Saint-Airy. Sa neutralité du genre donne lieu à une étude hilare d’un petit village. Erwan Larher s’en donne à cœur joie dans la caricature, dans le pastiche du roman provincial et rural, pour doucement faire basculer son lecteur dans un roman oscillant entre le thriller et le roman politique : l’invention d’une autre communauté et ses troubles et égoïstes financements.

Lire la suite « Indésirable Erwan Larher »

Tout peut faire cendre Pola Martinez

De quel feu se tisse nos secrets, derrière quelle cryptographie se révèle la vastitude du monde, quelle tapisserie contiendrait les cendres de notre passage ? Dans une langue aussi rêveuse que l’univers forclos où elle nous entraîne, Paula Martinez décrit deux sœurs qui décryptent le monde : l’une par l’interprétation l’autre par l’incompréhension. Tout peut faire cendre, un joli récit de l’inquiétude intérieure.

Lire la suite « Tout peut faire cendre Pola Martinez »

Je suis une fille sans histoire Alice Zeniter

Conférence malicieuse, toujours d’une grande pertinence sur les manières de mettre en récit le vécu et sur les façons dont on s’en laisse déposséder. Le monde : une histoire de mec qui font des trucs, le récit d’une chasse, des idées affectantes pour imposer oppression et domination. Alice Zeniter ouvre ici la possibilité, appelle à la nécessité, de récit panier, l’invention d’une inversion du monde. Je suis une fille sans histoire, une très belle contre-narration.

Lire la suite « Je suis une fille sans histoire Alice Zeniter »

Une fêlure Emmanuel Régniez

La famille est une horreur, une peur sublimée par le conte, le récit surtout d’une brisure ouverte à d’inquiétantes pluralités. En de cours fragments quasi photographiques, en autant d’ellipses où le narrateur tente de se reconstruire, Emmanuel Régniez propose un récit d’enfance où ogresse et inceste obligent à la réinvention, à la passion du livre, à cette volatile destruction qui commande l’écriture. Une fêlure : le sombre récit d’une invention de soi.

Lire la suite « Une fêlure Emmanuel Régniez »

Marche-frontière Ahmed Slama

Le flow comme une errance, une inscription dans un autre espace où le flot des mots rattraperait la perte d’identité, ce sentiment de clandestinité dont Ahmed Slama dessine les contours. Un homme égare son titre de séjour, tout ce qu’il est, à commencer par son nom, s’effrite. Dans une succession de fragments sur le vif – la vie telle qu’elle s’observe au bistro ou dans la marge -, Marche-frontière ou la tentative d’approcher la vérité de l’écrit, de ses flottements identitaires.

Lire la suite « Marche-frontière Ahmed Slama »