Une année de cendres Philippe Huet

006179891.jpg

Le Havre, 1976, fin de règne, la French Connection, la seconde guerre mondiale et sa mafia corse. Avec un humour décapant, une connaissance profonde du terrain loin d’être réduit au rang de décor, une empathie profonde pour sa population (la résistance frondeuse des typographes), Philippe Huet emporte par la précision rieuse et rythmée de sa prose. Une année de cendres se révèle un, polar classique, tenu.

Lire la suite « Une année de cendres Philippe Huet »

Publicités

Le cartographe des Indes boréales Olivier Truc

 

cartographe

De l’aventure à sa représentation, de la cartographie à la répression politique, de la foi à la sorcellerie, dans ce grand voyage en terre laponne, outre une histoire des guerres de religion et de la colonisation de ce grand-nord, Olivier Truc embarque le lecteur dans un récit d’espionnage et de fatalité. Le cartographe des Indes boréales en ses nombreuses ellipses tente aussi la cartographie, entre fracas et douceur, d’une âme.

Lire la suite « Le cartographe des Indes boréales Olivier Truc »

Silens Moon Pierre Cendors

silens.jpeg

La nuit et ses avers de silence, la solitude en ses dévers de vide et d’éperdues amours, l’identité en ses dédoublements. Dans une prose, captivante tant son opacité révèle la transparence des apparences, Pierre Cendors nous embarque dans un voyage onirique, existentiel dans les commencements et recommencements. Si Silens Moon se présente comme une variation autour du Loup des Steppes de Herman Hesse, Pierre Cendors fait de son roman une quête de l’image, un vertige. Une écriture à découvrir.

Lire la suite « Silens Moon Pierre Cendors »

Je m’enneige Benoît Sourty

couv_enneige_rvblo-480x680.jpg

Une filiation lourde entre maladie et silence, une fuite jumelle pour un dernier voyage basé sur un jeu de mots, portrait d’une génération prétendument à la dérive, par cet excès de significations Je m’enneige à peiner à me convaincre. En dépit de son écriture alerte, sans aspérité hélas, Benoît Sourty nous livre ici un roman noir certes plaisant, calibré pour une lecture d’un seul trait, mais qui ne m’a pas marqué.

Lire la suite « Je m’enneige Benoît Sourty »

Le cri de l’aurore Hoai Huong Nguyen

arton2699-6b638.jpg

Élégie amoureuse de l’emprisonnement, convocation par correspondance de l’absence, précision et simplicité des émotions et de leurs sensations ainsi retranscrites. Sous ses allures de conte, temps effacé et pays imaginaire, Hoai Huong Nguyen navigue dans un merveilleux épistolaire où l’absence capture l’inchangé.

Lire la suite « Le cri de l’aurore Hoai Huong Nguyen »