Né d’aucune femme Franck Bouysse

nedaucunefemmehd-5c18f76ea401e.jpg

Magnifique récit de maternité, par cette plongée dans le silence des hommes, dans l’âme des mots, Franck Bouysse signe un roman envoûtant où la violence, sa souffrance est ses folies ouvrent aux rêves vides de l’homme, à la beauté de ses espoirs, à sa douloureuse survie. Dans une langue saturée de résonance et d’une vivante oralité, Né d’aucune femme incarne chacune de ces voix qui en alimente une très jolie construction ainsi qu’une profonde réflexion sur le temps.  À découvrir de toute urgence.

Lire la suite « Né d’aucune femme Franck Bouysse »

Publicités

Un cadenas sur le cœur Laurence Teper

9782374911014-475x500-1

De la délicatesse dans la douleur, de la pudeur dans cette évocation des empêchements vers la vérité, une distanciation pleine d’ellipses et de retenues pour ce roman qui, par petites touches, approche les mensonges de toutes familles. Par la maîtrise émotionnelle de son récit Laurence Teper entraîne le lecteur dans une fragile conquête de l’identité par disparité avec la ressemblance.

Lire la suite « Un cadenas sur le cœur Laurence Teper »

Nourris un corbeau, il te crèvera les yeux Anne-Laure Morata

2998-Morata-Nourris-un-corbeau.jpg

Polar d’une belle efficacité, Nourris un corbeau, il te crèvera les yeux, propose une plongée sociale et politique à Quito. Par une haletante fragmentation des points de vue, Anne-Laure Morata entraîne son lecteur dans une carte postale nuancée de l’Équateur contemporain. Agréable voyage sur les pas d’une héroïne dont l’autrice nous rend les traumatismes.

Lire la suite « Nourris un corbeau, il te crèvera les yeux Anne-Laure Morata »

L’épaisseur du trait Antonin Crenn

9782371775640-small

La vie dans ses plans, Paris en ses pliures ; le roman et ses représentations. L’épaisseur du trait nous plonge dans une introspection pleine de miroir, comme en quête de perspective, de cette dimension manquante où pourrait se comprendre le passage à l’âge adulte. Au creux d’une langue limpide, d’une patine presque intemporelle, Antonin Crenn écrit un roman léger, profond comme les interstices ouvert par cette lente découverte d’un espace à soi qui nous est conté.

Lire la suite « L’épaisseur du trait Antonin Crenn »

Dans l’ombre du brasier Hervé Le Corre

le corre

Un polar puissant sur les espérances, l’effondrement de la croyance dans les mots, dans leur possibilité de remédier à un inacceptable ordre du monde, mais surtout les maigres chances de survie d’un espoir collectif. Hervé Le Corre revient au XIX ème siècle, retrouve certain personnage de L’homme aux lèvres de Saphir et déniche dans son évocation, toujours sensible, attaché au décor, à l’atmosphère et à sa langue, de la Commune les ingrédients du grand roman noir, populaire, brûlant d’une saine colère, qu’est indéniablement Dans l’ombre du brasier.

Lire la suite « Dans l’ombre du brasier Hervé Le Corre »