Heureux soit ton nom Sotiris Dimitriou

Entre l’Albanie et la Grèce, deux sœurs tiraillées par les tyrannies de l’Histoire, ses incessants déplacements forcés et surtout la très grande misère qui en ressort. Par l’admirable traduction de Marie-Cécile Fauvin, nous entendons la langue dialectale, la rudesse de sa ruralité, sa grande pudeur, la beauté de sa résistance, retranscrit par Sotiris Dimitriou comme témoignage primordiale d’un monde enfoui. Heureux soit ton nom ou la très dure réconciliation de deux peuples.

Lire la suite « Heureux soit ton nom Sotiris Dimitriou »

La verrerie Mènis Koumandarèas

Des souvenirs, les restes de l’enthousiasme et comment il subsiste face aux déconvenues quotidiennes, résignations et autres peurs. Avec une douce distanciation ironique, dans un très bel enchaînement de réminiscences, avec une tendresse sans condescendance, Mènis Koumandarèas retrace, à travers l’histoire d’une verrerie, l’histoire d’une génération grecque dans l’immédiat après-guerre. La verrerie, magnifique roman mélancolique sur ce qu’il reste de nos vies.

Lire la suite « La verrerie Mènis Koumandarèas »

Journal fictif d’Adolf Hitler Haris Vlavianos

Fiction documentée sur la naissance de l’horreur, l’obsession d’un pauvre type – paranoïaque, antisémite, misogyne et bourrelé de complexes – et surtout sur les soutiens et les succès du discours dingue qu’il élabore en prison. Haris Vlavianos parvient à restituer au jour le jour la vie d’Adolf Hitler, dans sa prison, ses exaltations et sa paresseuse formation intellectuelle. Malgré son horreur, Journal fictif d’Adolf Hitler est un livre nécessaire tant il interroge nos fascinations et la réitération des haines les plus simplistes.

Lire la suite « Journal fictif d’Adolf Hitler Haris Vlavianos »

Athos Le forestier Maria Stefanopoulou

Maria-Stefanopoulou-Athos-le-forestier_COUV

Cénotaphe d’une présence mi-rêvée mi-réelle, très fin questionnement sur la différence entre le crime et le sacrifice, la survie de la culpabilité, Athos le forestier dans son invention d’un retrait dans la forêt pour survivre à un massacre, pour s’inventer justice et destin, offre une vision saisissante de la Grèce d’après-guerre. Quatre générations de femmes se partagent cette mémoire grecque déchirée, ses fantômes et sa croyance dans la Nature. Aux confins du fantastique, Maria Stepanopoulou signe un roman entre souffrance et cendre comme une lumineuse interrogation morale.

Lire la suite « Athos Le forestier Maria Stefanopoulou »

Blague Yànnis Palavos

Blague

La grimaçante absurdité du monde en dix-sept nouvelles tranchantes dont le réel tient à leur basculement. Sous ces allures fantastiques ou d’un tendre comique, Blague agit aussi comme révélateur de la situation sociale de la Grèce mais aussi de notre commune disparition. Dans le dispositif de ces nouvelles, dans leur évidence, malgré leur chute toujours si maîtrisée, Yànnis Palavos parvient à faire surgir une réalité tout aussi improbable que celle que nous nommons notre.

Lire la suite « Blague Yànnis Palavos »