Les ouvertures Antonio Moresco

Une lumière d’éternité, des ouvertures dans la trame des jours, des concordances et des motifs dans le récit halluciné – cauchemardesque et burlesque – de trois époques de la vie du narrateur. Les ouvertures est un roman de visions qui se lit aussi comme l’exploration de l’imaginaire de trois époques : les années 50 et 60 avec le récit de la vie au séminaire, les années 70 dans la clandestinité paniquée et les années 90 dans la mise en scène de soi en écrivain. Antonio Moresco, dans un style captivant, signe un roman qui interroge le réalisme, la psychologie, à laquelle trop facilement se réduit le roman.

Lire la suite « Les ouvertures Antonio Moresco »

L’enfer de Dante mis en vulgaire parlure Antoine Brea

Mise en dialogue de L’enfer de Dante afin d’en restituer les contrastes, le comique et surtout la tchatche et le flow. Antoine Brea se prête à une plaisante réinterprétation de cette partie de la Divine Comédie. Avec ce qu’il faut d’irrespect, d’amusement et de passion donc, Antoine Brea donne sa propre vision de L’enfer et invente une vulgaire parlure tout d’emprunts et de références comme pour rendre l’étrangeté du texte original.

Lire la suite « L’enfer de Dante mis en vulgaire parlure Antoine Brea »

Monsieur Picassiette Edgardo Franzosini

Des vies aux rebuts de la réalité, une existence rêvée à rebours d’un plat réalisme, l’existence dans tous les débris qui la constituent. Avec une vraie fantaisie, dans un savant et amusé jeu d’emprunts aux romans de la fin du XIX ième siècle, Edgardo Franzosini retrace le parcours, la création, de Raymond Isidore. Monsieur Picassiette est surtout une cathédrale à nos visions, à cette confiante et naïveté enfantine que devrait être toute création artistique.

Lire la suite « Monsieur Picassiette Edgardo Franzosini »

La maison du commandant Valerio Varesi

De l’immuable à la précarité ; dans le brouillard le temps qui passe, charrie tel un fleuve en cru, les souvenirs et leurs arrangements. Plus mélancolique que jamais, même sa nostalgie est désabusée, l’inspecteur Soneri poursuit sa quête morale d’une vérité, son interrogation en de beaux dialogues d’une justice face à la corruption de son pays. Avec La maison du commandant, Valerio Varesi signe un beau polar sur nos inquiétudes face aux dérives de notre temps.

Lire la suite « La maison du commandant Valerio Varesi »

Le domaine Federigo Tozzi

Comment nous échappe ce dont on ne saurait hériter ? Avec une précision lapidaire, une fluide science du détail, un art de l’ellipse pour suggérer panique et désastre moral, Federigo Tozzi décrit les luttes intestines, manipulations minables, légales, où s’écrivent nos fatalités. Roman sans commentaire, tendu mais sans solution, Le domaine reste constamment inquiétant. Une jolie découverte.

Lire la suite « Le domaine Federigo Tozzi »