Vagabonde Fumiko Hayashi

Errances et perditions, le monde de la nuit, la poésie et la misère dans l’instantanéité d’entrées de journal, dans ce flottement aussi dans ces paysages, maisons de fortunes, où l’autrice passe, dans ces rencontres surtout avec le monde littéraire du Japon des années 1920. Vagabonde surprend par sa forme hybride, une sorte de journal romancé plein d’ellipse, entrecoupé de poèmes mais avant tout de notations psychologiques d’une grande précision, d’une belle et discrète invention dans son mélange des registres, dans sa torsion entre le quotidien et ses pauvres arrangements et une tenace volonté d’en saisir les paysages, le fugace passage. Vagabonde ou la tenace nostalgie d’un endroit à soi, l’expression aussi la plus certaine de la difficulté d’être, les étourdissements et fuites qu’alors on lui cherche.

Lire la suite « Vagabonde Fumiko Hayashi »
Publicité

Chronique de Matsunoé Enjoe Toh

Traduire, trahir à moins que ce ne soit, dans les interstices du texte, inventer un double à l’auteur, le faire devenir un de ses personnages ou lui prêter des savoirs, lui transmettre des connaissances ou des passés, qu’il ne saurait avoir. Enjoe Toh entraîne le lecteur dans les dédoublements fictifs de deux écrivains qui, mutuellement, se traduisent, inventent dans l’œuvre de l’autre ce qu’ils n’ont pas su mettre. Roman vertigineux, Chronique de Matsunoé prolonge une très fine réflexion sur l’artisanat de l’écriture, sa transmission d’une mémoire qui ne nous appartient jamais vraiment.

Lire la suite « Chronique de Matsunoé Enjoe Toh »

Arlequinus Arlequinus Enjoe Toh

Attraper les idées en transit, saisir les pensées comme une broderie, les sensations comme de fictifs papillons, la vie comme un langage en perpétuelle traduction. Dans une suite de récits qui se superposent et se relient jamais exactement, dans des textes à la poursuite de leur sens et de leurs liens hypertextuels, Arlequinus Arlequinus propose une plongée étrange, déconcertante à l’occasion, dans le volatile de nos pensées. Enjoe Toh signe un roman borgesien sur les pouvoirs de mutations de la fiction.

Lire la suite « Arlequinus Arlequinus Enjoe Toh »

Le roman de Genji Murasaki Shikibu

Roman de la délicatesse volatile des sentiments, de leurs mensonges aussi, du souci de l’exquis dans toute son indifférente fatuité. Roman de la délicatesse et de la suggestion, Le roman de Genji ou la jeunesse de Genji est une des premières pièces à l’édifice de la construction romanesque de la psychologie. Entre euphémisme et allusions souvent un rien hermétique, Murasaki Shikibu nous dépeint un monde qui nous demeure délicieusement étranger.

Lire la suite « Le roman de Genji Murasaki Shikibu »

Le loup d’Hiroshima Yûko Yuzuki

Polar efficace sur la vie des yakuzas, leur chasse et leur imitation par un policier un peu trop proche de leurs codes et méthodes. Le loup d’Hiroshima ou la mise en scène, avec d’opportunes ratures, de la fascination. Yûko Yuzuki signe un roman sur la procédure policière, ses lourdeurs et ses arrangements pour plonger dans l’ambivalence morale digne des plus grands romans noirs.

Lire la suite « Le loup d’Hiroshima Yûko Yuzuki »