Terra Nostra Carlos Fuentes

Circularité, pluralité, des destinés, du temps qui est aussi ce que l’on en imagine, ses failles, itérations, prophéties, mais aussi tout ce qui n’a pas été vécu, les secondes chances des échecs, les hérésies, l’expérience en commun de notre terre. Chef d’œuvre de Carlos Fuentes, immense roman cosmogonique aux réflexions sur l’unité, toutes les dualités (nouveau et ancien monde ; passé et présent ; masculin et féminin ; unique et plurielle ; achevé, inachevé ; rêve et mémoire…), Terra Nostra est le récit véritablement baroque (permanent jeu de miroir entre rêve et réalité) de la fin d’un empire, celui halluciné, forclos dans sa dévotion syphilitique, de Philippe II, l’annonce d’un nouveau monde et la préservation de l’utopie d’un autre monde. Carlos Fuentes nous emporte dans ce récit messianique, dans la permanence des signes, la variabilité de leurs interprétations, la concordance des mythes, la réalité trompeuse de l’écrit et de ses hérésies, la folie de la foi, l’immuable et éternel désir de dire.

Lire la suite « Terra Nostra Carlos Fuentes »
Publicité

El Edén Eduardo Antonio Parra

Nuits d’errances mexicaines, alcools et bribes de souvenirs pour retracer l’enfer d’une nuit de destruction, les fragiles précédentes beautés qu’elle semble rendre impossible. Dans sa sombre confusion entre passé et présent, souvenir et oubli, El Edén est un superbe roman sur le Mexique contemporain. Dans sa violence et son empathie, Eduardo Antonio Parra dessine ce meurtrier affrontement de bandes rivales de narco-trafiquant comme un drame universel, celui de nos lâchetés et de nos fous héroïsmes, de nos amours mirifiques ou minables.

Lire la suite « El Edén Eduardo Antonio Parra »

La frontière de verre, roman en neuf récits Carlos Fuentes

Quelle frontière nous sépare de nous-mêmes, des autres, quel pouvoir politique dessine cette frontière de haine et de barbelés, comment du Mexique se définit-on par rapport au puissant voisin états-uniens ? Dans ces neufs puissantes nouvelles, Carlos Fuentes poursuit son interrogation romanesque sur notre commune humanité, sur les dominations et les révoltes, les hasards et les destins. La frontière de verre exprime avec force, sous toutes ses formes, la curieuse mélancolie d’aspirer à ce qui nous manque.

Lire la suite « La frontière de verre, roman en neuf récits Carlos Fuentes »

Ce prince que je fus Jordi Soler

soler.jpeg

De l’illusion à l’imposture, Jordi Soler poursuit son invention d’une fiction où réalité et fiction se tissent de la même folie. Avec une légéreté et un humour certain, Ce prince que je fus part sur les traces d’un héritier fantoche de Montezuma. Dans cette évocation, Jordi Soler parvient à nous faire toucher du doigt le XVI siècle mexicain et catalan mais aussi l’intoxication des dernières années du régime de Franco.

Lire la suite « Ce prince que je fus Jordi Soler »

Federico à son balcon Carlos Fuentes

A14449.jpg

Le dernier roman, comme tous les précédents, de Carlos Fuentes est une œuvre immense, parfois déroutante, toujours profonde, ironique et plurielle. Dans une suite de fictions d’abord minimales puis s’enchevêtrant, Fuentes nous raconte le retour de Nietzsche. À son balcon, il nous entraîne sur une réflexion sur le destin, l’identité, la divinité. Une étourdissante relecture du philosophe moustachu au marteau dans laquelle il faut accepter de se perdre pour se laisser prendre à un récit politique sur l’innocence, la justice et la trahison. Foncez lire ce livre.

Lire la suite « Federico à son balcon Carlos Fuentes »