Les yeux du Rigel Roy Jacobsen

L’errance à la fin de la guerre, la recherche d’un amour éperdu qui trouble l’oubli coupable d’une Norvège en reconstruction. Les yeux du Rigel, dernier volume de la trilogie sur Barroy charme toujours par la puissance de sa prose, le silence qu’il sait laisser entendre, l’âpre beauté d’un amour par définition fictif mais surtout celle du soutien, de l’accueil distant et arrangeant offert à Ingrid qui, magnifique et inconsciente, en remonte la trace. Roy Jacobsen offre un saisissant portrait d’un pays en décomposition, les prémisses suggérées d’une autre façon de vivre, à l’écart de l’isolement insulaire.

Lire la suite « Les yeux du Rigel Roy Jacobsen »

Piège à loup Gunnar Staalesen

Un détective pris au piège, son passé alcoolisé qui remonte, les histoires s’entremêlent, la tension monte. Une fois de plus Gunnar Staalesen opte pour une efficace simplicité. Piège à loup se lit alors avec un grand plaisir tant on y retrouve l’acuité du regard social de l’auteur, sa discrète empathie et sa grande capacité à nous faire évoluer à Bergen.

Lire la suite « Piège à loup Gunnar Staalesen »

Macbeth Jo Nesbo

Manipulations, meurtres et désir de pouvoir, dans un décor apocalyptique, à l’unisson des pulsions destructrices de ses personnages, Jo Nesbo réécrit, sous forme de thriller, le drame de Shakespeare. Son Macbeth démontre, avec brio et violence, à quel point le polar est un exercice de moral sans issu.

Lire la suite « Macbeth Jo Nesbo »

Où les roses ne meurent jamais Gunnar Staalesen

9782072841330-475x500-1

Le simple plaisir de retrouver Varg Veum, accroché à son Aquavit, de se laisser à nouveau prendre par l’efficacité sans un mot de trop des polars de Gunnar Staalesen. Sans fioriture mais avec un vrai sens de l’observation sociologique et historique, Où les roses ne meurent jamais use de tous les codes du polar pour une lecture des plus appréciables.

Lire la suite « Où les roses ne meurent jamais Gunnar Staalesen »

L’usurpateur Jorn Lier Horst

usurpateur.jpeg

Le polar, la solitude. Avec une sécheresse parfaite, dépourvue de tous détours psychologiques, Jørn Lier Horst nous plonge à nouveau dans un roman de très belles fractures. Jouant sur le thème sociétale des morts solitaires, abandonnées, L’usurpateur est un roman où les péripéties abondent et où le lecteur se délecte des fausses pistes et autres lapidaires mises en tension.

Lire la suite « L’usurpateur Jorn Lier Horst »