Coeurs cicatrisés Max Blecher

Le vide de l’irréalité, la tuberculose et sa crasse absurdité. Dans ce bref roman, Max Blecher parvient à évoquer un univers au seuil du cauchemar, en lisière d’une angoisse métaphysique pressentie, mais toujours si proche de l’insondable non-sens de la souffrance humaine. Caustique et minimaliste, froid et onirique, Cœurs cicatrisés ouvre au basculement dans ce que l’auteur appelle le « sous-sol de la réalité ».

Lire la suite « Coeurs cicatrisés Max Blecher »

Solénoïde Mircea Cartarescu

9782882505804-c8ed2

La vie dans les rêves, l’existence dans l’écriture ou dans la quête pulsatile, lévitationnelle et hallucinée d’une porte de sortie. Sous ses allures de journal, Solénoïde développe une très belle réflexion sur l’acte d’écrire, tant son solipsisme que ses maigres chances de rédemption. Pourtant,  par ses intrusions de rêves, d’interprétations, ses plongées dans un réel roumain halluciné, son appel à l’aide contre une invivable et souvent débousselée réalité scolaire, Mircea Cartarescu enferme le lecteur dans le corps du livre auquel il parvient à donner une multitude de formes. Assurément un immense labyrinthe textuel.

Lire la suite « Solénoïde Mircea Cartarescu »

Fenêtre sur le rien Cioran

9782072834530_1_75

Le vide, le corps amoureux ou la chair de la décomposition, dans cet ultime texte en roumain, Emil-Michel Cioran entame la conversion stylistique de son inconsolation. Avec ce sens de la formule, par quelques-uns de ses aphorismes amers et lucides, Fenêtre sur le Rien happe le lecteur dans la vacuité de nos vies dont seul Cioran sait rendre le risible  ridicule, l’aspiration au lyrisme, le majuscule ennui et le capital désenchantement.

Lire la suite « Fenêtre sur le rien Cioran »