Iochka Cristian Fulaş

Roman des silences, des corps, des fous, des alcooliques et de tous ceux qui se sont réfugiés dans une vallée, à l’écart du temps, loin croient-ils d’une mort qui finit par les rattraper. Roman sur cette façon d’être ensemble, sans un mot, de se soutenir, un verre à la main, de se disputer, de former une société, de se taire dans ce qui serait, qui sait, compréhension primale, intelligence du corps et du désir. Iochka raconte l’itinéraire d’un homme, muré dans son silence, dans l’illusion d’un temps immuable, dans une vie à l’écart. Avec une grande simplicité, Cristian Fulaş tend un récit métaphysique sur les silences de l’âme, les folies de l’esprit, sur tout qui maladroitement exprime notre rapport aux autres, au monde.

Lire la suite « Iochka Cristian Fulaş »
Publicité

Avant de s’en aller Saul Bellow, une conversation avec Norman Manea

L’univers de Saul Bellow, entre gravité et humour, profondeur et sens de l’anecdote : une conversation qui retrace un itinéraire, une appartenance et surtout les limites de ce que le romancier ne veut pas mettre en scène mais raconter. Norman Manea interroge avec finesse, par le partage d’obsessions, les pudeurs d’un romancier, les fictions inventées pour se cacher.

Lire la suite « Avant de s’en aller Saul Bellow, une conversation avec Norman Manea »

Le livre de toutes les intentions Marin Malaicu-Hondrari

Le suicide, la littérature : mouvements de vie ; du café et des clopes, du rêve et de l’errance : les intentions et leur l’écriture. Road-trip existentiel, ode au pouvoir de la littérature, aux fantômes qui nous constitue, réflexions sur la dernière extrémité du suicide, Le livres de toutes les intentions offre tout ceci au rythme d’une prose rieuse, érudite, dépouillée jusque dans cette vérité trouvée dans les accommodements de la fiction. Marin Malaicu-Hondrari ou la traversée, par appropriation, du mythe de l’écrivain, entre fantôme et fantasme, une brillante réinvention.

Lire la suite « Le livre de toutes les intentions Marin Malaicu-Hondrari »

Coeurs cicatrisés Max Blecher

Le vide de l’irréalité, la tuberculose et sa crasse absurdité. Dans ce bref roman, Max Blecher parvient à évoquer un univers au seuil du cauchemar, en lisière d’une angoisse métaphysique pressentie, mais toujours si proche de l’insondable non-sens de la souffrance humaine. Caustique et minimaliste, froid et onirique, Cœurs cicatrisés ouvre au basculement dans ce que l’auteur appelle le « sous-sol de la réalité ».

Lire la suite « Coeurs cicatrisés Max Blecher »

Solénoïde Mircea Cartarescu

9782882505804-c8ed2

La vie dans les rêves, l’existence dans l’écriture ou dans la quête pulsatile, lévitationnelle et hallucinée d’une porte de sortie. Sous ses allures de journal, Solénoïde développe une très belle réflexion sur l’acte d’écrire, tant son solipsisme que ses maigres chances de rédemption. Pourtant,  par ses intrusions de rêves, d’interprétations, ses plongées dans un réel roumain halluciné, son appel à l’aide contre une invivable et souvent débousselée réalité scolaire, Mircea Cartarescu enferme le lecteur dans le corps du livre auquel il parvient à donner une multitude de formes. Assurément un immense labyrinthe textuel.

Lire la suite « Solénoïde Mircea Cartarescu »