La soupe d’orge perlé Ludmila Oulitskaïa

G03268.jpg

Les tourments de l’enfance comme révélateurs d’une Histoire russe. Entre fausse naïveté et cette vraie précision qu’a l’incompréhension enfantine, les trois nouvelles de La soupe d’orge perlé se révèlent d’une beauté sombre et pleine d’empathie. Ludmila Oulitskaïa y montre tout son talent pour entremêler l’intime et l’horreur collective.

Lire la suite « La soupe d’orge perlé Ludmila Oulitskaïa »

Le froid Andreï Guelassimov

9782330131616

Et si l’enfer était un froid comme commandé par un démon du vide ? À moins bien sûr que tout ceci ne soit une hallucination en quête de rédemption de Filippov, le narrateur qui cache sa vacuité et ses culpabilités derrière cynisme et épique pertes de conscience dans l’alcool. Constamment inventif, souvent drôle pour masquer la profondeur des interprétations plurielles, Le froid est un roman théâtral sur nos retours et nos rattrapages. Andreï Guelassimov s’y révèle un conteur plein de surprises dans ce récit plein d’ivresses, d’amnésies, de souvenirs et de lucidité à contre-temps.

Lire la suite « Le froid Andreï Guelassimov »

L’échelle de Jacob Ludmila Oulitskaia

41kYmGROtRL._SX195_

Intense fresque familiale où génétique, théâtre, informatique et, plus insidieusement, mythe biblique s’enlacent dans une danse de connaissance, dans une quête d’un savoir supérieure. Par l’histoire de Nora, sa découverte des archives de sa famille, Ludmila Oulistaskaïa donne une vision de la grandeur et des ombres de tout le XX ième siècle russe. En alternant la correspondance, le journal de Jacob, le grand-père de Nora, et les créations théâtrales de cette dernière, L’échelle de Jacob entraîne le lecteur dans l’apprêté des épreuves humaines.

Lire la suite « L’échelle de Jacob Ludmila Oulitskaia »

Les hommes d’août Sergueï Lebedev

lebedev

Errance dans l’outre-monde soviétique au lendemain de la chute de l’URSS, aventureuse quête des morts et des redondances historiques pour ce roman qui parvient à donner une vision, à la fois précise et fantastique, de ce passé qui, insidieusement, revient au héros. Sous les dehors d’un roman d’aventure, d’une fausse fresque familiale, Sergueï Lebedev pense l’Histoire de son pays comme un mythe, une version arrangée de la réalité à laquelle, souvent pour le pire, on se laisse prendre. Les hommes d’août ou un miroir, plein de fantômes et d’ombres d’un monde en recomposition.

Lire la suite « Les hommes d’août Sergueï Lebedev »

L’outil et les papillons Dmitri Lipskerov

9791095718529.jpg

La perte du pénis ou une interrogation, absurde et virevoltante, sur nos libidos et sur ce qui nous tient debout. Dans une manière de conte philosophique, aussi hilarant que vecteur d’une acerbe critique sociale, Dmitri Lipskerov entraîne son lecteur dans une mise en scène des possibilités du récit, de ses vertiges démoniaques. Toujours insaisissable et irréductible à une morale toute faite, L’outil et les papillons dépeint la Russie aujourd’hui mais surtout épuise le seul désir qui vaille : celui de sens.

Lire la suite « L’outil et les papillons Dmitri Lipskerov »