L’autre femme Mercedes Rosende

Quelle équivoque traduction donnée à nos désirs, à nos ressentiments passés et autre vengeances ? Roman noir malin et rieur, L’autre femme raconte l’histoire d’une méprise, d’une femme qui trompe autant qu’elle trompe, d’une autre femme qui n’est jamais celle que l’on croit. L’autre femme, tout en péripéties, permet à Mercedes Rosende de plonger dans l’intime d’une femme, dans tout ce qu’aura toujours d’équivoque, de perpétuellement possiblement autre, le récit que l’on se fait de nos vies.

Lire la suite « L’autre femme Mercedes Rosende »
Publicité

Le chantier Juan Carlos Onetti

41Wnzot90iL._SX321_BO1,204,203,200_

Fantôme à soi-même, étranger à un monde d’une onirique dilapidation, comme flottant entre deux sentiments, trois adjectifs inaptes à saisir un état d’âme oscillant entre haine, incompréhension et dégoût, Juan Carlos Onetti plonge le lecteur dans un univers irrésolu, irritant, inquiétant. Le chantier, à travers les déambulations de Larsen dans la ville imaginaire de Santa-Maria, dépeint des êtres en quête d’un visage d’eux-mêmes, d’une certaine sincérité dans la complexité de la dissimulation qui nous tient lieu, tous, de rapport au monde.

Lire la suite « Le chantier Juan Carlos Onetti »

Une santé de fer Pablo Casacuberta

casacuberta

Les pouvoirs du langage dans une comédie grinçante où les imposteurs, conscients de leur charlatanisme, se révèlent les plus à même de déjouer les fictions de continuité et autres images intérieures qui nous construisent. Avec une très belle construction, dans une langue toujours en tension vers un autre état de signification, Pablo Casacuberta scrute nos rapports à la mort, à la maladie mais surtout à la guérison censée être apportée par leur mise en récit. Sous son apparence de simplicité et d’évidence, Une santé de fer propose une belle réflexion sans solutions toutes faites.

Lire la suite « Une santé de fer Pablo Casacuberta »