Au temps sublime Louise-Amada D.

La perte de l’amour ; la quête du désir. Journal d’une rupture, d’une reconquête à la lumière (le ciel changeant des saisons de Montréal) de l’écriture. Louise-Amanda D. décrit les répétitions -l’autarcie, l’escalade et ses silences – du plaisir solitaire comme une forme, très crue, d’un contact à soi par-delà la perte, l’exil, dans et par l’écriture. Au temps sublime ou la quête de l’instant arrêté de l’orgasme.

Lire la suite « Au temps sublime Louise-Amada D. »
Publicité