Le dernier à parler Maurice Blanchot

Dialogue dans la suite des fissures du mourir avec Paul Celan, témoignage qui celui qui témoigne, très fine réflexion sur la voix, le regard, la matière même des poèmes de Celan. Par-delà le désastre, par l’écriture, Le dernier à parler Maurice Blanchot poursuit son exploration d’une communication impossible, nécessaire.

Lire la suite « Le dernier à parler Maurice Blanchot »

Le livre à venir Maurice Blanchot

Quel espace, extérieur, autre, à venir, ouvre l’écriture ; quel autre livre, autre rapport à la parole et à son pouvoir permettent la littérature. Dans la concentration de sens de son style acéré, Blanchot ouvre des pistes de pensées par l’examen, serré, du rapport à l’écriture de Proust, Artaud, Broch, Kafka, Mallarmé, Beckett, Joubert, James et Musil. Le livre à venir ou l’invention de la souveraine absence de pouvoir d’une parole littéraire toujours en devenir.

Lire la suite « Le livre à venir Maurice Blanchot »

L’écriture du désastre Maurice Blanchot






Écriture différée du désastre, en rapport d’irrégularité avec elle-même, pensée hors pouvoir par un essai sur le fragmentaire, réflexion sur l’Autre où semblent converger toutes les spéculations de Blanchot sur la littérature. La littérature du désastre poursuit une pratique de l’écart absolu, une pensée du Neutre, de l’effacement, de l’oubli.

Lire la suite « L’écriture du désastre Maurice Blanchot »

Aminadab Maurice Blanchot

product_9782070770298_195x320

Un homme entre dans une maison, se croit appelé par une femme à la fenêtre ; il entre dans un domaine où la parole fait Loi, énigmatique, où le désir de connaissance n’est qu’une discussion cauchemardesque, où identité, représentations et ressemblances s’amalgame dans une prose inquiète. Aminadab, second roman de Blanchot, fait de cet immense critique un romancier de l’étrangeté, du désastre, de la nuit mais surtout du dévoilement sans cesse repoussé.

Lire la suite « Aminadab Maurice Blanchot »