J’ai été Robert Smith Daniel Bourrion

Des souvenirs d’adoration, la jeunesse qui revient dans une identification clownesque à l’idole. Avec une belle distanciation à lui-même, en de longues phrases musicales et ironiques, Daniel Bourrion nous fait revivre cet événement, son impossible nostalgie mais surtout ressuscite l’exaltation, les moments de découvertes, l’émotion de la musique sans avoir en parler. J’ai été Robert Smith et ses belles bonus tracks, La Nostalgie Robert, dessine un rapport sensible moins au chanteur des Cures qu’à celui qu’on a été, qu’on aurait pu être.

Lire la suite « J’ai été Robert Smith Daniel Bourrion »