Qui gagne perd Donald Westlake

Polar d’une désinvolte drôlerie où, comme souvent chez Westlake, un homme se retrouve, malgré lui, dans une inextricable fatalité. Il se dégage de Qui gagne perd, le charme du roman noir de la vieille école, simple, sans commentaire ni morale, évident, diablement bien construit. Donald Westlake ou l’art de nous entraîner dans ses histoires tordues.

Lire la suite « Qui gagne perd Donald Westlake »