Oyana Éric Plamondon

oyana

La langue et son territoire, ses luttes pour les indépendances : le passé à ses violences, la mémoire ses déflagrations. Dans un collage de différents niveaux de récits, Oyana offre une plongée dans les répercussions de l’abandon de la lutte armée par l’ETA. Par un très joli rapprochement balainier entre le Québec et le Pays-Basque, Éric Plamondon fait de ce roman – qui se lit d’une seule traite enthousiaste – une quête identitaire pour son personnage et une lutte pour l’indépendance de son langage pour l’auteur.  Lire la suite « Oyana Éric Plamondon »

Publicités

Des voix Manuel Candré

72dpi-desvoix_plat1

Quelles voix nous possèdent quand on prétend capturer le réel ? Folie et fantôme, terre et eau, kaballe et chevauchement du langage, Des voix laisse entendre l’ensemble. Dans une prose limpide, pétrie toujours de ce doute par lequel ce fantastique roman rattrape la magie, Manuel Candré signe un roman envoûtant, indispensable. Récit halluciné et très fine réflexion sur la tessiture du monde et son langage troué, laissez vous happer par ce rêve aux motifs et aux échos profonds et pérennes.

Lire la suite « Des voix Manuel Candré »

Un cadenas sur le cœur Laurence Teper

9782374911014-475x500-1

De la délicatesse dans la douleur, de la pudeur dans cette évocation des empêchements vers la vérité, une distanciation pleine d’ellipses et de retenues pour ce roman qui, par petites touches, approche les mensonges de toutes familles. Par la maîtrise émotionnelle de son récit Laurence Teper entraîne le lecteur dans une fragile conquête de l’identité par disparité avec la ressemblance.

Lire la suite « Un cadenas sur le cœur Laurence Teper »

Retour à Budapest Gregor Sander

9782374910802

Le passé comme il revient, les fantômes comme ils ressurgissent : quand on ne le souhaite pas, dans un pèlerinage inopérant dans un Est communiste mythifié. Retour à Budapest bascule d’une époque à l’autre et capte le lecteur par le récit de ses trahisons et autres fuites.

Lire la suite « Retour à Budapest Gregor Sander »

À dos de dieu Marcel Moreau

51V1h7c09TL.jpg

Dense délire de détritus, de déjection, de destruction, À dos de Dieu amalgame  le lyrisme le plus cru à l’ordure la plus belle. Chant irrécupérable de révolte, émeute rythmique et libertaire où pulsions et passions se pénètrent dans une vision monstrueuse comme orientée par la musique des mots. Langue limite que celle de Marcel Moreau, il vivesectionne son langage, le tord et le réinvente tel une menace, une aventure, une prophétie.

Lire la suite « À dos de dieu Marcel Moreau »