La nuit recomposée Jocelyn Lagarrigue

Au théâtre du désespoir, sur la scène des illusions brisées, des amours perdues. Moins qu’un homme en crise, dont il nous rend parfaitement sensations et égarements, La nuit recomposée dépeint avec une grande justesse la puissance du théâtre, du texte et de ses gestes, la difficulté du hors-scène, l’exigence d’intensité. Par un jeu d’emprunts, de citations en italiques, de déports aussi du langage, Jocelyn Lagarrigue parvient à transformer le vécu, sans doute autobiographique, en un lancinant questionnement, en une belle préservation de l’ardeur.

Lire la suite « La nuit recomposée Jocelyn Lagarrigue »

La dernière neige Arno Camenisch

Deux hommes et un téléski, l’imminence de la catastrophe, les histoires et soupçons partagés pour la repousser. Dans la précision de sa langue, par sa capacité à restituer intonations et accents, oralité et silence, une fois de plus Arno Camenisch subjugue par la simplicité panique avec laquelle passent les jours. La dernière neige où la brume métaphysique qui nimbe notre quotidien, ordinaire, exemplaire.

Lire la suite « La dernière neige Arno Camenisch »

Poèmes à Faye Julien Syrac

Élégie à une actrice porno : de l’attraction magnétique à la mélancolie masturbatoire. Poèmes en globish d’un désir globalisé et soudain sous l’humour, la provocation, pointe l’invention verbale, la tristesse contemporaine, la scansion de l’apostrophe à ce qui s’évanouit. Julien Syrac chante ici ce qui revient au-delà de l’intangible de fantasmes marchandisés.

Lire la suite « Poèmes à Faye Julien Syrac »

Le manège des oubliés Jacques Josse

Des vies saisies au seuil de la disparition, dans leur défi et banalité, dans la beauté d’un oubli un instant repoussé. 27 courts récits, autant d’existences, de ressemblance d’apparence pour mieux souligner la profonde dissemblance de nos vies derrière leurs communes souffrances. Avec Le manège des oubliés, Jacques Josse recueille humble, avec la délicatesse de l’empathie, la vie. Et la mer, le bistro, jamais loin.

Lire la suite « Le manège des oubliés Jacques Josse »

Toute seule Clotilde Escalle

Avec une âpre violence, avec une précision presque sociologique, avec surtout une écriture tendue sur les états d’âmes et autres déraisons d’une femme laissée seule, Clotilde Escalle emporte son lecteur dans les douloureuses amours d’un couple paumé, magnifique. Toute seule au-delà de sa grande noirceur décrit les monologues par lesquels on essaie de s’échapper, de se guérir soi-même.

Lire la suite « Toute seule Clotilde Escalle »