Le dernier Afghan Alexeï Ivanov

La fraternité, le lien entre les hommes, et les femmes, au nom de la traversée commune d’épreuves, remède mauvais contre l’effondrement mafieux, individualiste, d’une époque. Ample polar, Le dernier Afghan explore, derrière les traumatismes de guerre, la reconstruction de la Russie, d’un homme ordinaire qui dans ses amours, son braquage, continue à aspirer à autre chose.

Lire la suite « Le dernier Afghan Alexeï Ivanov »

Sarah Jane James Sallis

Le roman des silences, récits lapidaires de présences croisées, des absences qu’elles laissent, de tout ce qui ne nous détermine pas tout à fait. Toujours dans cette très haute perfection du style, cette sécheresse qui atteint tout de suite à nos incompréhensions, James Sallis signe un nouvel opus qui émerveille dans sa sagesse simple, âpre. Sarah Jane immense roman noir qui laisse au lecteur le soin de combler les silences en son centre.

Lire la suite « Sarah Jane James Sallis »

Noir d’Espagne Philippe Huet

Un joli roman sur l’enthousiasme collectif, ses retombées et sur les motivations personnelles tragiques qui animent chacun des personnages de Noir d’Espagne. Au-delà de la reconstitution historique, Philippe Huet entraîne le lecteur au sein de la guerre civile espagnole dans une intrigue habillement divisée pour mieux rendre le fracas de la bataille de Madrid.

Lire la suite « Noir d’Espagne Philippe Huet »

Qui gagne perd Donald Westlake

Polar d’une désinvolte drôlerie où, comme souvent chez Westlake, un homme se retrouve, malgré lui, dans une inextricable fatalité. Il se dégage de Qui gagne perd, le charme du roman noir de la vieille école, simple, sans commentaire ni morale, évident, diablement bien construit. Donald Westlake ou l’art de nous entraîner dans ses histoires tordues.

Lire la suite « Qui gagne perd Donald Westlake »

Éblouis par la nuit Jakub Zulczyk

L’errance d’un dealer de coke sur les rails de sa fatalité, de sa vision acerbe, douloureusement juste souvent, d’une société polonaise où drogue et divertissement tiennent lieu de sens. Monologue souvent halluciné, toujours rythmé par une intrigue redoutable, Éblouis par la nuit livre une radioscopie, sous le couvert de la livraison de drogue, d’un monde où tout est à vendre. Avec une belle maîtrise Jakub Zulczyk se fond dans son personnage, un attachant salaud ordinaire, un comédien qui se retrouve coincé dans ses propres justifications.

Lire la suite « Éblouis par la nuit Jakub Zulczyk »