Les papiers de Tony Veitch

couv73722086.jpg

Laidlaw dans ses œuvres. Dans ce volume central de cette terrible trilogie de McIlvanney, l’inspecteur se passionne pour la mort d’un de ses indics. Avec son talent habituel, McIvanney poursuit son exploration de Glasgow, sa richesse modeste et d’une inexpugnable dignité en dépit de sa pauvreté. Le polar à son top : regard social sans concession ni condescendance, intrigue retorse, mise en pratique sans jugement de la morale.

Lire la suite « Les papiers de Tony Veitch »

Publicités

Laidlaw William McIlvanney

laidmaw.jpg

Ce premier volet de la trilogie consacrée au si atypique inspecteur Laidlaw brille par la pertinence des réflexions de son protagoniste toujours aussi dubitatif et désespéré. Dans une prose admirable, frappante et fine, McIlvanney nous présente finement son héros et surtout sa sympathie pour tous ceux qu’il doute de pouvoir comprendre et approche ainsi sans jamais les catégoriser. Décidément un immense nom du polar.

Lire la suite « Laidlaw William McIlvanney »

Au bout des docks Sean Burke

burke

Roman très noir où la violence n’est que l’apparence de cette noirceur, Au bout des docks déploie une intrigue complexe où chaque rebondissement éclaire surtout une parfaite maîtrise narrative. Entre apitoiement et pulsions destructrices, les errances de Farrisey – le héros de cette balade désespérée sur les docks de Cardiff – instille, dans le spectacle de leur pessimisme, de subtiles interrogations.

Lire la suite « Au bout des docks Sean Burke »

L’automne du commissaire Ricciardi Maurizio de Giovanni

couv39640568

Superbe polar mélancolique. Dans le Naples des années trente, un commissaire hanté par les dernières pensées des morts s’entête à éclaircir l’empoisonnement accidentel d’un enfant des rues. Dans ce magnifique roman, De Giovanni décrit l’insupportable, l’indispensable héroïsme de la combattre et surtout la solitude d’un homme.

Lire la suite « L’automne du commissaire Ricciardi Maurizio de Giovanni »

De chair et de sang John Harvey

couv2295057.gif

De chair et de sang se présente comme un polar sympathique, désinvolte et pourtant d’une construction remarquable. Avec une belle discrétion, John Harvey pénètre l’intimité de ses personnages et, sans catastrophisme, nous offre une image sans faux-semblant de l’Angleterre.

Lire la suite « De chair et de sang John Harvey »